22/12/2012

France : manif pour tous contre mariage pour tous

Selon Tugdual Derville, délégué général d’Alliance VITA, le collectif de La Manif pour tous est en passe de réussir son pari d’une manifestation de masse le dimanche 13 janvier prochain à Paris.. Malgré les pressions sur les organisateurs, la mauvaise foi médiatique et l’autisme prolongé du gouvernement, cette Manif pour tous peut, croit-il, déraciner un projet qui passe pour acquis.

Samuel Pruvot et Aymeric Pourbaix ont interviewé Tugdual Derville pour l’hebdomadaire « Famille chrétienne » (extraits) :

« Vous faites partie de l’organisation de la manifestation du 13 janvier. Où en êtes-vous de cette préparation gigantesque ?

Nous sommes tous sur le pont, pour gérer à la fois la mobilisation, la communication et la préparation du jour J. Localement, les trente et une associations organisatrices ne nous ont pas attendus pour prendre de multiples initiatives. Et l’organisation nationale est là pour soutenir et faciliter ce bouillonnement. Nous avons donc mis en place un organigramme complet qui couvre désormais l’ensemble des départements, accessible pour tous grâce à une carte interactive que l’on trouve sur le site www.lamanifpourtous.fr. Chaque responsable départemental est entouré d’une équipe composée de membres des mouvements qui mobilisent – ou de simples citoyens – avec une répartition des tâches : tractage, communication en ligne, organisation des transports, trésorerie, etc. Se montent simultanément des systèmes de transports par car, train, ou covoiturage,


pendant que de nombreux Franciliens ouvrent leurs maisons pour accueillir les manifestants venus de loin. Tout cela est également accessible au travers du site Internet. Au plan local, se multiplient les tractages de façon massive et ouverte pour que toutes les sensibilités de la résistance au projet gouvernemental soient largement représentées dans les rues de Paris le 13 janvier 2013. Quatre millions de tracts et cinquante mille affiches ont déjà été imprimés. Grâce à Internet, nous devons réussir en quelques semaines ce qui prenait, il n’y a pas si longtemps, de nombreux mois. Je suis personnellement émerveillé de l’engagement et de l’inventivité des milliers de bénévoles, qui travaillent nuit et jour dans les « soutes » de La Manif pour tous à Paris ou en régions. Voilà pour la mobilisation.

Dans le même temps, l’équipe nationale de La Manif pour tous se concentre sur la préparation des défilés (accueil, gestion des flux…) et de l’animation (banderoles, panneaux, slogans, etc.) pour le jour J, et ça aussi, c’est un gigantesque travail.(…)

La manifestation se veut aconfessionnelle et apolitique. Cela veut-il dire que les catholiques devront mettre leur croix ou leur col romain dans leur poche ?

Bien sûr que non ! Attention à ne pas entretenir de malentendu sur ce point : le mariage civil, le statut de la famille et la filiation sont des questions qui concernent tous les Français, croyants ou incroyants, de gauche ou de droite, et d’ailleurs indépendamment de leur orientation sexuelle. Nous avons bien vu qu’il y avait un piège à laisser croire que c’est un sujet « catholique ». Il suffit de voir la liste des associations : les catholiques y ont leur place, mais cette liste témoigne de la diversité des sensibilités et croyances ; les sept porte-parole actuels de La Manif pour tous, parmi lesquels le musulman Camel Bechikh, le juif laïc Lionel Lumbroso et la militante de gauche Laurence Tcheng, en sont le signe. Parmi les croyants, il y aura des catholiques, des protestants, des orthodoxes, des juifs, des musulmans. Et bien sûr des personnes qui ne se revendiquent d’aucune religion. « Pour tous », c’est bien notre réponse citoyenne au slogan du « mariage pour tous » par lequel ce projet voulait s’imposer. Cependant, il ne s’agit aucunement d’effacer les signes personnels de croyance ou de statut. Frigide Barjot a même invité, avec son humour habituel, toutes les professions (dans lesquelles elle inclut les vocations religieuses !) à venir « en tenue », ce qui n’interdit pas d’y ajouter un zeste de couleur pour enjoliver le tout, la Manif étant bleu, blanc, rose ! Sérieusement, il ne s’agit pas de faire de cette manifestation une procession religieuse. Cela ne serait pas cohérent ni avec son objectif, ni avec toutes les sensibilités présentes.

Craignez-vous une récupération politique de la part de l’UMP ?

(…) Nous avons donc demandé à tous les partis politiques (pas seulement à l’UMP), ainsi qu’à toutes les associations organisatrices, de défiler sous un seul label : celui de La Manif pour tous qui demande la suspension – c’est-à-dire le retrait en l’état – du projet de loi, et l’ouverture d’un vrai débat sur la famille et la filiation. Cela nous oblige tous à effacer nos logos derrière celui qui nous réunit, et à mettre au second plan des revendications secondaires qui ne font pas l’unanimité. C’est la grande force de cette Manif pour tous : elle simplifie et unifie complètement toute l’organisation. Nos « tribus gauloises », riches et diverses, et qui ne sont aucunement obligées d’être d’accord sur tout, ne feront qu’une seule ce jour-là, pour la cause qui nous unit. Reste que les élus sont bienvenus : de gauche comme de droite, ils sont attendus, avec l’écharpe correspondant à leur mandat : parlementaires, qui font la loi, conseillers régionaux ou généraux, maires. Comme officiers d’état civil concernés au premier chef par la sauvegarde du mariage républicain, les maires seront particulièrement à l’honneur, avec les Maires pour l’enfance, mouvement transpartisan de 18 000 élus.(…)

Quel est le seuil (numérique, psychologique, etc.) au-delà duquel le gouvernement sera obligé d’entendre les revendications du collectif ?

Nous sommes pour le moment traités de haut, tant au niveau gouvernemental qu’au niveau du parlement. Les promoteurs de ce projet ne plient pas. Ça ne m’impressionne pas trop : en politique, on laisse toujours croire que les décisions prises sont inéluctables. Vous connaissez la fable du chêne et du roseau : notre mobilisation de masse doit aboutir à déraciner un projet qu’ils veulent faire passer pour acquis. Vous avez vu comme cela se lézarde déjà à gauche, autour de la procréation artificielle voire de la gestation pour autrui… En période de crise, l’exécutif peut-il se payer le luxe de gaspiller son temps à affronter un très grand mouvement dont il n’a pas encore mesuré l’ampleur ? Notre motivation désintéressée au service du bien commun l’a surpris, elle peut le désarçonner.

Au-delà du 13 janvier, quels seront les fruits d’une telle mobilisation ?

Le 13 janvier 2013 est pour nous une première manifestation nationale, et nous continuerons d’occuper le terrain – et la rue – dans les semaines qui suivront. Vous avez vu que ce projet de loi divise profondément les Français, alors qu’ils ne sont que très peu nombreux (7 %) à le considérer comme prioritaire. L’immense majorité des Français reste attachée au repère de la filiation père-mère-enfant. En ce sens, la réussite du 13 janvier, c’est le début d’un grand mouvement. Il y aura un avant et un après. Et cette date facile à retenir est un rendez-vous avec l’histoire. »

Référence : Tugdual Derville : la Manif pour tous peut « déraciner un projet qui passe pour acquis »

On dit que la foi soulève les montagnes. Peut-être mais, en Espagne, il n’y a pas eu de miracle : le socialiste Zapatero n’a pas sourcillé devant une manifestation monstre d’un million de personnes, la majorité aux Cortès non plus. Mais, bien sûr, comme disait Guillaume le Taciturne face au duc d'Albe et à Philippe II "il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer" et il est vrai qu'il a fini par emporter le morceau...

Commentaires

Passez votre temps pour des actions vraiment humanitaires. Savez-vous combien d'enfants meurent chaque jour par manque de soins, de nourriture, d'eau ... et j'en passe !
Votre combat est d'arrière-garde.
Vous pensez : "Si on n'est pour vous, on est contre vous !"

Vous empêchez le vrai débat sur le sujet. Vous êtes impénétrables dans votre manière de penser, d'agir ..Ah, si vous acceptiez le point de vue de "l'autre" ! Votre intransigeance amène des attitudes également et souvent intransigeantes ! Ce n'est pas ainsi qu'on peut avancer ...

Écrit par : Jacques Delen | 22/12/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.