Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Acte de consécration à l'Immaculée

IMPRIMER

Acte de consécration à l'Immaculée (Saint Maximilien Kolbe)

Daignez recevoir ma louange, ô Vierge bénie !

Immaculée Conception, Reine du ciel et de la terre, Refuge des pécheurs et Mère très-aimante,

à qui Dieu a voulu confier tout l'ordre de la miséricorde, me voici à vos pieds, moi, pauvre pécheur.

Je vous en supplie, acceptez mon être tout entier comme votre bien et votre propriété.

Agissez en moi selon votre volonté, en mon âme et mon corps, en ma vie et ma mort et mon éternité.

Disposez avant tout de moi comme vous le désirez, pour que se réalise enfin ce qui est dit de vous : La Femme écrasera la tête du serpent et aussi : Vous seule vaincrez les hérésies dans le monde entier.

Qu'en vos mains immaculées, si riches de miséricorde, je devienne un instrument de votre amour, capable de ranimer et d'épanouir pleinement tant d'âmes tièdes ou égarées.

Ainsi s'étendra sans fin le règne du Cœur divin de Jésus.

Vraiment, votre seule présence attire les grâces qui convertissent et sanctifient les âmes, puisque la grâce jaillit du Cœur divin de Jésus sur nous tous, en passant par vos mains maternelles.

Commentaires

  • En juillet 1998, l'Église d'Angleterre a inauguré une statue de Maximilien Marie Kolbe en surplomb du portail occidental de l'abbaye de Westminster, à Londres, en tant qu'élément du monument à la mémoire de dix martyrs du XXe siècle.

  • Extraits de Ineffabili Deus, contenant le dogme de l'Immaculée conception:

    "Cette innocence originelle de l'auguste Vierge, si parfaitement en rapport avec son admirable sainteté et avec sa dignité suréminente de Mère de Dieu, l'Eglise catholique qui, toujours enseignée par l'Esprit‑Saint, est la colonne et le fondement de la vérité, l'a toujours possédée comme une doctrine reçue de Dieu même et renfermée dans le dépôt de la révélation céleste. Aussi, par l'exposition de toutes les preuves qui la démontrent, comme par les faits les plus illustres, elle n'a jamais cessé de la développer, de la proposer, de la favoriser chaque jour davantage. C'est cette doctrine, déjà si florissante dès les temps les plus anciens, et si profondément enracinée dans l'esprit des fidèles, et propagée d'une manière si merveilleuse dans tout le monde catholique par les soins et le zèle des saints évêques, sur laquelle l'Eglise elle‑même a manifesté son sentiment d'une manière si significative, lorsqu'elle n'a point hésité à proposer au culte et à la vénération publique des fidèles la Conception de la Vierge. Par ce fait éclatant, elle montrait bien que la Conception de la Vierge devait être honorée comme une Conception admirable, singulièrement privilégiée, différente de celle des autres hommes, tout à fait à part et tout à fait sainte puisque l'Eglise ne célèbre de fêtes qu'en l'honneur de ce qui est saint. C'est pour la même raison, qu'empruntant les termes mêmes dans lesquels les divines Ecritures parlent de la Sagesse incréée et représentent son origine éternelle, elle a continué de les employer dans les offices ecclésiastiques et dans la liturgie sacrée, et de les appliquer aux commencements mêmes de la Vierge ; commencements mystérieux, que Dieu avait prévus et arrêtés dans un seul et même décret, avec l'Incarnation de la Sagesse divine.

    ....

    C'est qu'en effet cette doctrine de l'Immaculée Conception de la Bienheureuse Vierge a toujours existé dans l'Eglise ; l'Eglise, par la très grave autorité de son sentiment, par son enseignement, par son zèle, sa science et son admirable sagesse, l'a de plus en plus mise en lumière, déclarée, confirmée et propagée d'une manière merveilleuse chez tous les peuples et chez toutes les nations du monde catholique ; mais, de tout temps, elle l'a possédée comme une doctrine reçue des Anciens et des Pères, et revêtue des caractères d'une doctrine révélée. Les plus illustres monuments de l'Eglise d'Orient et de l'Eglise d'Occident, les plus vénérables par leur antiquité, en sont le témoignage irrécusable. Toujours attentive à garder et à défendre les dogmes dont elle a reçu le dépôt, l'Eglise de Jésus‑Christ n'y change jamais rien, n'en retranche jamais rien, n'y ajoute jamais rien; mais portant un regard fidèle, discret et sage sur les enseignements anciens, elle recueille tout ce que l'antiquité y a mis, tout ce que la foi des Pères y a semé. Elle s'applique à le polir, à en perfectionner la formule de manière que ces anciens dogmes de la céleste doctrine reçoivent l'évidence, la lumière, la distinction, tout en gardant leur plénitude, leur intégrité, leur caractère propre, en un mot, de façon qu'ils se développent sans changer de nature, et qu'ils demeurent toujours dans la même vérité, dans le même sens, dans la même pensée.

    ...
    Nous déclarons, Nous prononçons et définissons que la doctrine qui enseigne que la Bienheureuse Vierge Marie, dans le premier instant de sa Conception, a été, par une grâce et un privilège spécial du Dieu Tout-Puissant, en vue des mérites de Jésus-Christ, Sauveur du genre humain, préservée et exempte de toute tache du péché originel, est révélée de Dieu, et par conséquent qu'elle doit être crue fermement et constamment par tous les fidèles.

    ....

    Enfin, pour que cette définition dogmatique par Nous prononcée touchant l’Immaculée Conception de la Bienheureuse Vierge Marie, soit portée à la connaissance de l'Eglise universelle, Nous avons voulu la consigner dans nos présentes Lettres apostoliques, en perpétuelle mémoire de la chose, ordonnant que les copies manuscrites qui seront faites desdites Lettres, ou même les exemplaires qui en seront imprimés, contresignés par un notaire public, et munis du sceau d'une personne constituée en dignité ecclésiastique, fassent foi auprès de tous, de la même manière absolument que le feraient les présentes Lettres elles-mêmes, si elles étaient exhibées ou produites.

    Qu'il ne soit donc permis à qui que ce soit de contredire, par une audacieuse témérité, ce texte écrit de Notre déclaration, décision et définition ou bien d'y porter atteinte et de s'y opposer. Que si quelqu'un avait la hardiesse de l'entreprendre, qu'il sache qu'il encourrait le courroux du Dieu Tout-Puissant et de ses apôtres Pierre et Paul."

  • C'est un très bel acte de Consécration à Notre Dame de l'Immaculée Conception que fit là Saint Maximilien-Marie Kolbe, prêtre confesseur, apôtre de l'Immaculée Conception et martyr au camp d'extermination d'Auschwitz (1884-1941). Je me demande à quelle date il fit cette consécration?

    Je rebondis sur ce sujet pour dire qu'il serait temps que notre pape François proclame maintenant, Notre Dame de l'Immaculée Conception - Co rédemptrice. Cet acte est attendu autant par le Coeur Sacré de Jésus que par le Coeur Immaculé de Marie. De la même manière que le vœu de consécration DE LA RUSSIE - toujours pas fait d'ailleurs -. et qu'a demandé Marie ET le Ciel à Fatima en février 1917, dans le 3me Secret. Il a été dévoilé, par la voyante (Soeur Lucie) aux Papes successifs dès 1960, pour que le monde entier en prenne connaissance.

    Concernant le vœu de la proclamation du 5me dogme, j’ai vu une vidéo et en voici les propos :
    « Les évêques du Nigéria, d’Argentine, de Philippine, d’Espagne, de l’Inde et un professeur anglican des Etats-Unis se sont rencontrés en Mars 2011 près de la Basilique St Pierre, afin de promouvoir une proclamation solennelle du 5me dogme marial. Il était question des titres à attribuer à Marie.
    - co-rédemptrice, - médiatrice de toutes les grâces – Avocate du Peuple de Dieu – et des conséquences que leurs définition par l’Eglise pourrait avoir sur la foi des catholiques et des non-catholiques. La proposition d’un nouveau dogme marial a fait naître des doutes dans plusieurs milieux d’églises, et pour ce temps, Benoît XVI ne s’est pas encore prononcé.
    L’Archevêque de l’Inde s’est exprimé en disant que : « Attribuer à Marie le titre de co-rédemptrice ne diminue en rien l’œuvre de rédemption du Christ. Marie reste à la 2me place ; elle coopère avec le Rédempteur, son fils unique, Notre Seigneur Jésus-Christ. Donc l’Eglise ne devrait pas avoir peur de proclamer Marie co-rédemptrice.
    Une théologienne anglicane – Judith Gentle - s’est exprimée également en disant que le 5me dogme était une reconnaissance du rôle que le Fils a confié à Marie. Il n’est pas seulement question du titre, a-t-elle dit, car en le proclamant nous donnons notre autorisation à quelque chose qui est déjà vrai de part elle-même. Nous disons à notre Seigneur, à son Fils Divin ; « nous voulons que ta mère joue le rôle que Tu lui as confié. A savoir celui de Notre Mère spirituelle. Nous disons à Dieu, nous sommes frères, nous contemplons ta mère, nous voulons qu’elle agisse en notre faveur dans la plénitude que tu lui as donnée pour l’éternité.
    L’Archevêque aux Philippines a parlé de l’importance que revêt le dogme pour son pays et le reste du monde. La foi aux Philippines est très mariale. Nous mettons tout en œuvre pour promouvoir ce 5me dogme car nous pensons que notre pays et le reste du monde ont un grand besoin de notre Mère bénie. ».

    Notre Dame de Fatima, avait dit à la Sœur Lucie, une phrase très révélatrice pour l'avenir du monde:

    "Un seul homme possède la clé pour sauver l'Humanité. C'est Jésus qui l'a lui a donné. Le Pape."

    Cette clé c'est la Consécration de la Russie à Son Coeur Immaculé. LA RUSSIE et non le monde. Et ceci avec tout le protocole spirituel et humain attendu de Notre Dame. Pas autrement! Les raisons sont claires mais hélas oubliées. En effet, en 2017, 100 ans se seront écoulés depuis que Marie a divulgué à la petite voyante Lucie ses trois vœux (1917)!

    Nous vivons actuellement toutes les conséquences du non respect des voeux du Ciel!

    "Le pape finira par m'obéir, mais ce sera bien tard". Disait tristement Marie.

  • Chers amis internautes qui visitez ce site;

    Je vous invite à prier, prier, et encore prier. Particulièrement le Rosaire. Le Rosaire est détesté de Satan! Il fait tout pour nous en dégoûter. Montrons-lui, par notre farouche détermination que nous voulons garder cette espérance théologale, qui nous dit que la paix, la joie, la liberté, le bonheur sur cette terre ne sont pas chimères!

    voici la prière à laquelle Marie, Mère de tous les peuples nous invite. Partagez-là autour de vous largement; et puis ... laissons Dieu agir. Humblement, car que sommes-nous donc sans Dieu? Le monde n'en a même plus conscience.

    "Seigneur Jésus-Christ, fils du Père, envoie à présent Ton Esprit sur la terre, Fais habiter l'Esprit Saint dans les cœurs de tous les peuples afin qu'ils soient préservés de la corruption, des calamités et de la guerre. Que la Dame de Tous les Peuples, la bienheureuse vierge Marie, soit notre Avocate. Amen."

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel