Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le sort des églises désertées

IMPRIMER

Lu sur InfoCatho, cet article d'un lecteur :

Ces églises qui deviennent des mosquées

Lorsque le diocese de Bourges a mis l’église St Eloi de Vierzon en vente, c’est une association islamique qui a fait une offre d’achat. Face à l’émotion provoquée, c’est ensuite une loge maçonnique qui s’est proposée d’acheter les locaux. Finalement, la ville a préempté : le maire communiste Nicolas Sansu a tenu promesse en signant en juin 2013 l’acte de vente de l’église Saint-Éloi, qu’il va transformer en salles d’activités sociales et sportives.

  • À Graulhet, en 2015, l’église a été transformée en mosquée. Elle s’appelle maintenant mosquée Al-Mohammadi, et appartient toujours à la mairie.
  • En 2015, Quai Malakoff, à Nantes, la chapelle Saint-Christophe a subi le même sort. Elle a été coiffée d’un minaret de 17 mètres de haut sous le nom de mosquée de Forqane.
  • Saint-Joseph de Clermont-Ferrand a été prêtée pendant 33 ans à la communauté musulmane de la ville qui a camouflé les symboles chrétiens derrière de nouvelles décorations. Devenue trop petite, les musulmans ont rendu les clefs en 2011 et ont construit une grande mosquée non loin.
  • A Lille la Chapelle des Sœurs Dominicaines est elle aussi devenue une mosquée après avoir été prêtée à titre gratuit en 1973 par l’Evêque de l’époque

« ce qui arrive au Moyen Orient arrivera en Europe »

Pour Isa Gürbüz, le responsable de l’Eglise orthodoxe syrienne en Suisse, « ce qui arrive au Moyen Orient arrivera en Europe », et il appelle les Chrétiens à la vigilance, car l’objectif de l’islam, c’est de prendre le pouvoir comme au Moyen Orient.

Dans le journal zurichois Tages-Anzeiger, Isa Gürbüz qui parle en connaissance de cause, affirme que :

« les musulmans sont en Europe pour prendre le pouvoir, comme au Moyen-Orient » et que « dans 20 ou 30 ans, il y aura en Europe une majorité de musulmans. La moitié des femmes européennes devra alors porter le hijab ».

Gürbüz ajoute que c’est la version rigoriste et violente de l’islam qui s’exporte en Europe.

« Ce que causent aujourd’hui les milliers de groupes terroristes de l’Etat islamique, des talibans ou d’al-Qaïda, est dans la continuité du génocide de 1915 » mené par l’Empire ottoman contre les minorités chrétiennes.

A l’inverse, l’Eglise d’Allemagne demande que l’islam soit enseigné à l’école publique dans tout le pays afin d’éloigner les jeunes musulmans de la tentation fondamentaliste. L’évêque Heinrich Bedford-Strohm a déclaré au quotidien Heilbronner Stimme que l’enseignement de l’Islam dans les écoles donnerait aux jeunes musulmans une chance d’avoir une approche critique de leur religion.

Dans la province hollandaise de Friesland, 250 des 720 églises ont été transformées ou fermées.

En Allemagne entre 1990 et 2010, l’Eglise Évangélique a fermé 340 églises.

L’an dernier, Dalil Boubakeur suggérait de convertir les églises vides en mosquées avant de se rétracter car il apportait des arguments contre les journalistes et intellectuels qui s’obstinent à nier qu’un remplacement est en cours.

En janvier, la synagogue Or Torah de Marseille a été vendue à l’association musulmane Al Badr pour 400,000 euros. La synagogue était désertée en raison des agressions antisémites.

  • La mosquée Fatih Camii d’Amsterdam s’appelait encore Eglise Saint Ignatius en 1997.
  • Une synagogue de La Hague a été transformée en mosquée  Al Aqsa.
  • L’église St. Jacob, une des plus anciennes d’Utrecht, a été transformée en résidence de luxe.
  • A Maastricht, une bibliothèque a remplacé l’ancienne église des Dominicains.
  • La principale mosquée de Dublin est une ancienne église presbytérienne.
  • En Grande Bretagne, la cathédrale St Marks s’appelle maintenant « nouvelle mosquée de Peckham.
  • A Manchester, la mosquée de Disbury est une église méthodiste transformée.
  • Comme à Clitheroe, dans le Lancashire, où l’église anglicane Saint Pierre, a été transformée en mosquée.

Et l’archevêque Jozef De Kesel encourage l’ouverture des écoles catholiques aux musulmans, car « la société occidentale n’a jamais été aussi laïque, mais en même temps la religion n’a jamais été aussi présente que maintenant. En partie grâce à l’islam, car celui-ci a favorisé le retour de la religion » explique l’archevêque belge, tout en ajoutant : « je sens cette peur [de l’islam] et je la comprends en partie, mais la peur est mauvaise conseillère. L’avenir est avec l’islam. »

Répondant aux questions de Delphine de Mallevoüe pour Le Figaro, Maxime Cumunel, délégué de l’Observatoire du patrimoine religieux (OPR) expliquait en 2012 que « les campagnes comptent encore majoritairement des catholiques », mais sous la pression financière, les 5000 églises possédées par les diocèses de France construites au XXe siècle, seront « plus facilement vendables et transformables, car moins marquées religieusement dans leur architecture extérieure et intérieure ».

En revanche, plus de 15 000 églises françaises sont classées au titre des monuments historiques, ce qui rend leur conversion impossible tant que la loi n’est pas modifiée.

(Article envoyé par un lecteur)

Commentaires

  • Malgré quelques soubresauts, on voit bien que c'est la fin; la fin du christianisme en occident. La mission a fait place à la démission, la nécessité de la conversion à Jésus-Christ en vue du salut éternel de l'âme est devenue la soumission à l'esprit du monde et aux autres religions. La croix est renversée. La Prédication apostolique est bafouée. Tout cela, avec la bénédiction de nos prélats. "Il arrivera un temps où les hommes (les hommes d'Eglise notamment...) ne supporteront plus la saine doctrine", écrivait saint Paul. Ce temps, nous le vivons sous nos yeux.

  • « La croix est renversée » (J-P Snyers)
    Cette croix renversée est même utilisée, en nos temps, comme le symbole de blasphème et du rejet de Jésus-Christ et du christianisme.
    Il n’est pas rare de rencontrer des personnes qui portent une croix renversée au coup ou à l’oreille. Inconscience ou signe d’identification ?
    Plus étrange encore, le fait qu’une chaise papale dans une des salles du Vatican recèle une croix renversée bien apparente sur son dossier. Là, on nous explique que c’est bien normal pour manifester que le pape est le successeur de Saint Pierre qui, n’ayant pas voulu être crucifié comme Jésus-Christ, a demandé que sa croix soit renversée. On l’a retrouve aussi sur la chaise papale lors d’un voyage de Jean-Paul II en Israël en mars 2000. Pourquoi donc tant d’innovations qui génèrent quand même la confusion ?
    On peut conclure qu’on a fait beaucoup souffrir Jean-Paul II et Benoît XVI avec bien des « innovations » qu’ils ont accepté de supporter « pour le bien de l’Eglise » sachant mieux que quiconque tout ce qui se tramait et ne pouvant rien en dire.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel