Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Evangélisation : ce que le pape entend par là

IMPRIMER

De Sandro Magister (traduit sur le site diakonos.be) :

Le Pape François a confirmé ce qu’il entendait par évangélisation  au cours de la conférence de presse à bord du vol de retour du Bangladesh ce samedi 2 décembre .  A la question du journaliste français Etienne Loraillère qui lui demandait: « Quelle est votre priorité: évangéliser ou dialoguer pour la paix? », le Pape a répondu ceci:

« Une première distinction: évangéliser ce n’est pas faire du prosélytisme.  L’Eglise ne grandit pas par prosélytisme mais par attraction, c’est-à-dire par témoignage.  C’est Benoît XVI qui le disait.  Qu’est-ce que l’évangélisation?  C’est vivre l’Evangile, c’est témoigner de la manière de vivre l’Evangile: témoigner des Béatitudes, témoigner de Matthieu 25, témoigner du Bon Samaritain, témoigner du pardon soixante-dix-sept fois sept fois.  A travers ces témoignages, l’Esprit Saint travaille et il y a des conversions. »

« Nous sommes toujours très enthousiastes à l’idée de faire des conversions tout de suite.  Si elles viennent, elles attendent: on parle…, dans votre tradition… , on fait en sorte qu’une conversion soit la réponse à quelque chose que l’Esprit Saint a mis en mouvement dans mon cœur face au témoignage du chrétien.  Au cours du repas que j’ai partagé avec les jeunes pendant les JMJ de Cracovie – une quinzaine de jeunes du monde entier – l’un d’entre eux m’a posé cette question: ‘Qu’est-ce que je dois dire à un camarade d’université, un ami, quelqu’un de bien, mais qui est athée?  Qu’est-ce que je dois dire pour le changer, pour le convertir?’.  Ma réponse fut celle-ci: ‘La dernière chose à faire c’est de dire quelque chose.  Contentes-toi de vivre ton Evangile et si lui te demande pourquoi tu fais cela, tu pourras lui expliquer pourquoi tu le fais.  Et laisse l’Esprit Saint l’attirer.' »

« C’est cela la force et la douceur de l’Esprit Saint dans les conversions.  Il ne s’agit pas de convaincre mentalement avec des apologies, des raisonnements… non.  C’est l’Esprit qui convertit.  Nous sommes des témoins de l’Esprit, des témoins de l’Evangile.  ‘Témoin’ c’est un mot qui veut dire ‘martyr’ en grec: le martyr du quotidien, même le martyre du sang, quand il arrive… »

« Vous me demandez: qu’est-ce qui est prioritaire, la paix ou la conversion?  Mais quand on vit dans le témoignage et le respect, on fait la paix.  La paix commence à se briser dans ce domaine quand on se met à faire du prosélytisme, et il y a de nombreux types de prosélytismes, mais ça n’est pas évangélique ».

Commentaires

  • "Je t'en conjure devant Dieu et devant Jésus-Christ qui doit juger les vivants et les morts, et au non de son avènement et de son royaume: prêche la Parole, insiste en toute occasion favorable ou non, reprend, censure, exhorte avec douceur et en instruisant. Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront plus la saine doctrine, mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils de donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité et se tourneront vers les fables" (II Tim 4, 1-4). Entre saint Paul et le pape actuel, la contradiction est tellement flagrante et le gouffre tellement béant qu'on ne peut que se dire qu'ils n'appartiennent pas du tout à la même religion.

  • Sur le proselytisme :
    Matthieu 23 , 15
    Marc 12, 40
    Par ailleurs et ci dessus : très belles et très justes paroles du Pape.

  • A Thérèse,
    J'ai vérifié les références que vous citez. Elles ne me semblent pas pertinentes. Toutes deux dénoncent l'HYPOCRISIE des scribes et des pharisiens. En particulier, dans Mt., 23, 15 celle-ci conduit à faire un mauvais prosélyte, ce qui n'est pas, vous en conviendrez, une condamnation du prosélytisme en soi. Exposez-nous plutôt les arguments que vous avez à opposer à ceux de J.P. Snyers.

  • Merci Claude Charles. Cependant,je ne vais pas discuter de l' interprétation possible de Matthieu et Marc . ça pourrait durer jusqu' au jugement dernier .
    Simplement ceci : C'est Dieu qui convertit. nous pouvons seulement témoigner . Mais si l' Esprit Saint voit - comme Lui seul sait voir - que notre témoignage rencontre de la résistance - et cette résistance est quasi instantanée à cause du Malin -, Il nous inspirera des paroles ou le silence. Nous devons renoncer à nous mêmes, L 'écouter, Lui obéir.
    Même si avoir raison sur autrui peut être très amusant . Ce n'est pas le but.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel