Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Si tu commences à dialoguer avec Satan tu es perdu...

IMPRIMER

D'Anne Kurian, sur zenit.org :

« Avec Satan, on ne peut pas dialoguer »

« Avec Satan on ne peut pas dialoguer », met en garde fermement le pape François, dans la huitième vidéo d’une série sur la prière du Notre Père, qui sera diffusée le 13 décembre 2017 par la chaîne de la Conférence épiscopale italienne TV2000.

Le mal, explique-t-il, « ce n’est pas le brouillard de Milan… ce n’est pas une chose diffuse, c’est une personne », Satan.

« Je voudrais dire quelque chose dont je suis convaincu, insiste le pape François : avec Satan, on ne peut pas dialoguer. Parce que si tu commences à dialoguer avec Satan tu es perdu, il est plus intelligent que nous… et il te renverse, il te fait tourner la tête et tu es perdu… Non, va-t-en. »

Le diable, ajoute-t-il, « fait toujours semblant d’être éduqué, avec nous… avec nous les prêtres, avec nous les évêques. Il est éduqué, il entre ainsi et puis cela termine mal si tu ne t’en aperçois pas à temps ».

Dans cette série diffusée chaque mercredi et conçue en collaboration avec le Secrétariat pour la communication, le pape François s’entretient avec le p. Marco Pozza, théologien et aumônier de la prison de Padoue.

Commentaires

  • Même si on ne partage pas ses idées, quand quelqu'un a raison, il importe de le reconnaître. Et en disant que le mal n'est pas une chose diffuse mais une personne, Satan, avec laquelle on ne peut pas dialoguer, sous peine de se perdre, le pape, à mon sens, a mille fois raison et je ne vois pas pourquoi je ne l'applaudirais pas sur ce point. Cependant, une question me vient à l'esprit: qu'en est-il alors du dialogue inter-religieux? Si le mot "dialogue" signifie conversation sans aucune intention de convertir, comment comprendre celui-ci à l'égard des religions contraires à l'enseignement de Jésus-Christ? Qui les a inspirées? Sous peine de se contredire, cela ne peut pas être l'Esprit Saint. Dès lors, soit elles sont purement humaines, soit elles sont inspirées par le démon (qui en a fait des idoles pour remplacer le vrai Dieu) et dans ce cas, comme le dit le pape, aucun dialogue n'est possible et on ne voit pas pourquoi celui-ci continue d'être pratiqué.

  • Je dialogue avec des personnes et non avec "une religion" dans le but de les éclairer, mais aussi de recueillir ce que leur expérience humaine et spirituelle a à me dire.
    Ceci dit, autant je peux comprendre que certaines religions pré-chrétiennes soient perçues comme les expression du désir naturel de Dieu dans les cultures qui les a vues naître puis se déployer, autant cela m'est plus difficile à percevoir pour une certaine religion aujourd'hui conquérante qui est née après le Christ et dans des régions déjà touchées par l'annonce évangélique. Là, je verrais plus volontiers la part du diable (excusez pour le très peu politiquement correct...).

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel