Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le cardinal Müller met en garde contre une « modernisation suicidaire de l’Eglise ».

IMPRIMER

Lu sur le site de notre confrère « diakonos.be » :

« Au cours d’une récente conférence sur l’Encyclique “Veritatis Splendor” de Saint Jean-Paul II donnée dans le cadre de la Conférence des évêques de Slovaquie et de l’Université Comenius de Bratislava, le cardinal Gerhard Müller a déclaré que « séparer l’enseignement dogmatique de l’enseignement moral revenait à transformer l’Eglise en une ONG soumise à ceux qui ne prétendent qu’à l’amélioration des conditions de vie ici-bas. » dans le monde intérieur. Et le cardinal d’ajouter qu’une telle façon de faire était « suicidaire » dans la mesure où l’on trompe les fidèles en les empêchant d’avoir accès à la vérité divine.

Interrogé sur “Amoris laetitia”, l’ancien préfet de la congrégation pour la doctrine de la foi a répondu qu’il déplorait les différentes interprétations que font les Conférences épiscopales du document de François : « Pour ce qui touche aux questions dogmatiques, il ne saurait y avoir de pluralisme. Ainsi, le huitième chapitre d’ “Amoris laetitia” doit être compris d’une façon “orthodoxe”. Par conséquent, ceux qui vivent en état de péché mortel ne peuvent pas recevoir la communion eucharistique. »

Enfin, le cardinal a révélé qu’il avait dit lui-même au pape François que « si les conférences des évêques donnent des interprétations différentes d’ “Amoris laetitia”, alors l’Eglise sera dans une situation similaire à celle que connaissent les communautés issues de la Réforme. » Et au passage, il a ajouté qu’ « on ne peut pas célébrer la Réforme qui a conduit à la division de l’Eglise. »

Source : “Tagespost”.

Ref. Franziskus deuten durch Johannes Paul

JPSC

Commentaires

  • Bravo Monsieur le Cardinal de rappeler, avec une perspective historique, les risques de division de l’Église une catholique et apostolique.qui, sous l'impulsion du pape actuel, a mis de côté l'apostolique et voit son unité menacée, Où est Dieu dans le message actuel de l’Église?

  • Complaisance envers l'homosexualité, capitulation devant le régime chinois, telles sont les dernières tendances de ce pontificat! C'est inadmissible et il est inadmissible que les cardinaux ne réagissent pas en nombre!

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel