Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les splendeurs du christianisme, de Liège à Turin, s'exposent à Metz d'octobre à janvier

IMPRIMER

1920_1080_1_crea-affiche-metz-splendeurs-e.jpgDe Sophie Delhalle sur Cathobel.be :

« Splendeurs du christianisme », de Liège à Turin

Le musée de La Cour d’Or – Metz Métropole s’associe à l’Université de Lorraine pour présenter les « Splendeurs du christianisme ». L’ temporaire porte sur la spécificité des formes de la création artistique issues du christianisme, dans un vaste territoire allant de la mer du Nord à l’Italie du nord, du Moyen Âge au XVIIIe siècle. Certaines pièces ont été prêtées par des institutions muséales belges.

L’exposition présentera donc des trésors empruntés à de nombreuses institutions culturelles françaises, italiennes, belges, avec une préférence pour des oeuvres rares, émouvantes, belles et peu connues. L’originalité de cette démarche a d’ailleurs valu au projet d’exposition le label « Exposition d’intérêt national 2018 », délivré par le ministère français de la Culture et de la Communication. L’exposition est également labellisée « Année européenne du patrimoine culturel 2018 ».

 

Perspective transnationale

L’exposition a pour premier objectif la valorisation des collections du musée de La Cour d’Or, mais tout l’intérêt et de les avoir inscrites dans un contexte artistique et culturel territorialement plus vaste, lié aux évolutions historiques des espaces concernés : Belgique, Lorraine, Franche-Comté, Savoie, Italie du nord.

Trente-sept institutions françaises et étrangères ont accepté de prêter des oeuvres souvent inédites. De nombreux objets proviennent de musées, de bibliothèques publiques et de trésors d’églises émaillant le territoire concerné. Chez nous, les organismes prêteurs sont le  de , le  et la Société Archéologique de  – TreM.a. à .

Evolution des pratiques dévotionnelles

Trois grandes thématiques rythment le parcours : « Figures d’évêques », « Figures de Saints », « Figures divines ». Ces thèmes tentent de répondre à la question des marques de dévotions spécifiques dans nos territoires de frontières. Ainsi est évoqué le rôle des grandes figures d’évêques et de la commande artistique civile et religieuse dans les liens entretenus avec les cultes locaux. D’autres acteurs, mécènes et commanditaires de Lotharingie et de la « Dorsale catholique » sont également présents. C’est toute l’évolution des pratiques de dévotions au plan historique comme artistique qui est mise en lumière dans sa diversité en région de frontières.

Le visiteur parcourt l’exposition en traversant différentes ambiances. L’objectif de la scénographie est de lier des œuvres recouvrant une période de huit siècles, du Xe au XVIIIe siècle, au temps contemporain par un choix de couleurs épurées et un aménagement de l’espace qui met en avant les « splendeurs » afin de les sublimer et d’en faire de véritables « bijoux » autour desquels le visiteur est invité à déambuler.

Au total, ce sont plus de cent oeuvres rassemblées de manière exceptionnelle pour ces «Splendeurs du christianisme » : orfèvrerie, sculptures, peintures et gravures, manuscrits, textiles et vitraux. Les grands thèmes de l’art chrétien seront présents à la lumière des formes artistiques remarquables dans ces régions de frontières : la Vierge et les pèlerinages, les Saints protecteurs des hommes et des territoires, les grandes figures d’évêques, la spiritualité féminine, la Passion du Christ et le Corpus Christi.

Un ancrage scientifique

L’exposition porte sur l’originalité de la création artistique du Moyen Âge chrétien dans un vaste territoire qualifié « Dorsale catholique » à l’époque moderne.

Organisée en partenariat avec le Centre de Recherche Universitaire Lorrain d’Histoire (Université deLorraine), elle a largement bénéficié des recherches et apports scientifiques du programme universitaire« ANR-LODOCAT » (acronyme de « LOtharingie et DOrsale CATholique »).

L’objectif de ce programme de recherches universitaires est de tenter de définir si des spécificités existaient dans l’art de ces territoires aux époques données, en étudiant ses origines, les limites de ses spécificités et les modes de diffusion à l’intérieur des espaces considérés.

Cet ambitieux programme de recherches, qui s’est déroulé sur quatre années (2015-2018), est porté par le Centre de Recherche Universitaire Lorrain d’Histoire, au sein d’un consortium international de 7 laboratoires d’histoire composé de 4 équipes françaises et de 3 équipes belge, luxembourgeoise et italienne. 40 chercheurs étaient impliqués dans ce projet interdisciplinaire, historiens et historiens de l’art, médiévistes et modernistes, musicologues.

Cette exposition célèbre donc un mariage heureux entre recherche scientifique de très haut niveau et mise à la portée des résultats auprès d’un très large public. Elle annonce et participe également à la préparation des cérémonies du 8e centenaire de la construction de la cathédrale de Metz du 8 décembre 2019 au 8 décembre 2020.

S.D.

Informations pratiques :

Où ? MUSÉE DE LA COUR D’OR – METZ MÉTROPOLE (2 rue du Haut Poirier – 57000 Metz)

Quand ? Du 03 octobre 2018 au 27 janvier 2019

Exposition ouverte tous les jours sauf mardi, de 9h à 12h30 et de 13h45 à 17h

Combien ? TARIF NORMAL ADULTE : 5 €

TARIF RÉDUIT : 3,30 € Étudiants, groupes de plus de 15 personnes, séniors dès 65 ans

GRATUITÉ : POUR TOUT PUBLIC LE PREMIER DIMANCHE DE CHAQUE MOIS

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel