Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Des clés pour réinvestir les débats "sociétaux"

IMPRIMER

THIBAUD COLLIN PROPOSE DES CLÉS POUR RÉINVESTIR LES DÉBATS "SOCIÉTAUX"

 de genethique.org

Alors que l’autorisation de la « PMA pour toutes » semble inexorable, Thibaud Collin analyse les inaptitudes à gagner « les combats sociétaux ». Il considère que « les conditions de possibilité de ces débats en détermine nécessairement l’issue », aussi est-il important de s’interroger sur « le fondement et la nature des normes permettant de répondre aux revendications de droits de tel ou tel groupe ».

Pour le philosophe, « toutes ces lois ‘sociétales’ sont portées par deux principes immanents à la démocratie libérale contemporaine, l’un concernant le contenu – la libre disposition de l’individu par lui-même –, l’autre concernant la forme – la neutralité éthique de l’État dans un contexte de polythéisme des valeurs. L’articulation de ces deux principes donne une très grande puissance rhétorique à toute revendication sachant s’y greffer ». Et la « logique permissive » de ces lois « est un élément essentiel de leur force ». Aussi « ceux qui s’y opposent apparaissent ainsi comme des gens intolérants voulant imposer à tous leur propre conception du bien humain ».

Quant à l’Etat, il « se déclare incompétent quant à la bonne manière de vivre sa vie humaine. Il ne se préoccupe que de l’ordre public, garanti par les lois votées selon le critère quantitatif de la majorité et le critère qualitatif des ‘droits de l’homme’. Mais comme les contenus de ces droits sont relatifs à la manière dont on conçoit l’être humain, ceux-ci sont extensibles au gré des revendications et de la nécessaire prise en compte de la diversité des croyances et des systèmes de valeurs ». Aussi, « tout opposant à cette logique permissive apparaît comme remettant en cause les valeurs formelles d’égalité des droits et de liberté individuelle, autrement dit un « fondamentaliste », un « intégriste » (ou un « fasciste »). Sa position est identifiée à une positon éthique particulière voulant indûment s’universaliser et en général inspirée de la civilisation judéo-chrétienne. Cette confessionnalisation de la critique permet de neutraliser les arguments avancés ».  

Pour sortir de ce cercle enfermant, Thibaud Collin engage à « reprendre l’initiative pour poser le débat sur de nouvelles bases, anthropologiques et civilisationnelles » à la suite de Rémi Brague, Pierre Manent et Olivier Rey.

Sources: Valeurs actuelles (23/10/2018) : Pourquoi la droite conservatrice a-t-elle perdu tous les combats “sociétaux” ?

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel