Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le pape est-il hérétique lorsqu'il affirme que le pluralisme religieux est une sage volonté divine?

IMPRIMER

D'Arnaud Dumouch :

Le pape François dit-il une hérésie : "le pluralisme religieux est une sage volonté divine" ?

7 février 2019 : Le pape François se rend en voyage aux Emirats Arabes Unis et signe un document avec l’imam d'Al-Azhar contenant l'affirmation suivante : « le pluralisme religieux est une sage volonté divine ».

Certains se sont écriés à l’hérésie, à l'humanisme béat. Ils se réfèrent au repère dogmatique suivant : « Hors le Christ, vrai Dieu fait homme, pas de salut ». Le pape renoncerait-il au commandement de Jésus d’annoncer l’évangile ? Qu’en est-il ?

Il y a deux étapes dans cette vidéo 1° théologique et 2° pastorale, selon les directives du pape Benoît XVI lorsqu'on juge un apport nouveau :

1° Rappel de la foi (c'est toujours à la lumière de la foi que doit être regardé ce qui paraît nouveau): 

"Il n’y a pas de salut en dehors du Christ et de son Eglise" (Symbole Quicumque de saint Athanase). 

"Tout homme qui arrive après la mort sans la charité (vertu théologale, clef du salut) est aussitôt conduit en enfer" (Constitution Benedictus Deus du pape Benoît XII) ».

2° Rappel de la pastorale de Dieu sur son peuple : Dieu peut-il être conduit à diviser son peuple pour un temps, en vue d’éviter l’orgueil ? L’exemple de la tour de Babel, de la division du peuple Hébreu sous Salomon, des trois schismes dans l’Eglise suite à nos moments d’orgueil (voir les repentances de saint Jean-Paul II concernant l’histoire de l’Eglise en l’an 2000).

Conclusion :

Oui, la division et donc la multiplicité peut être "une sage volonté de Dieu". 

Notre foi nous montre cependant que c’est une pastorale provisoire, une pastorale sur nous qui s'arrêtera lors de son retour dans la gloire selon ce texte : « Jean 10, 16 J'ai encore d'autres brebis qui ne sont pas de cet enclos ; celles-là aussi, il faut que je les mène ; elles écouteront ma voix ; et il y aura un seul troupeau, un seul pasteur. »

Commentaires

  • Votre amour inconditionnel du pape François ne vous égare-t-il pas ? Dieu ne divise pas son peuple, par exemple pour lui éviter l'orgueil, c'est au contraire l'orgueil de l'homme qui est diviseur. Dieu, qui respecte la liberté de l'homme, est alors "contraint", par son amour du pécheur, de s'efforcer de réparer ce mal en sollicitant le retour du pécheur à la pleine communion avec Lui. N'attribuons pas à Dieu les conséquences de notre nature déchue.

  • Je vous conseille plutôt cet article paru sur le blog de Jeanne Smith : Mgr Athanasius Schneider rappelle que la foi chrétienne est la seule religion voulue par Dieu.

    https://leblogdejeannesmits.blogspot.com/2019/02/mgr-athanasius-schneider-foi-chretienne-religion-voulue-Dieu.html

  • En 1948, le conseil oeucuménique des Eglises organisa une rencontre entre catholiques et protestants et alors déjà les evangelicals se montrèrent très réticents. Depuis. :
    1970 :Notre Pape Paul VI se rend à la " Conférence mondiale des Religions pour la Paix " Nouvelles critiques...
    27 octobre 1982 : Jean Paul II invite toutes les grandes religions à Assise..( Depuis les rencontres d' Assiise se sont renouvelées jusqu' aujourd'hui ( Sant' Egidio) )
    13 avril 1986: JP II visite le Grand Rabin à la Synagogue de Rome.;
    Enfin je me souviens de ce grand moment entre tous :
    Benoit 16 priant, les mains sur le ventre, dans la Grande Mosquée d' Istanbul.....

  • erratum : la mosquée bleue d' Istanbul et non la Grande Mosquée, transformée en musée

  • La division des hommes en diverses communautés est une réalité que personne ne conteste. Autre chose est d'attribuer ce fait à Dieu plutôt qu'à l'humanité déchue. Par le péché l'Homme a placé Dieu devant une réalité nouvelle (qui est notamment la cause de son Incarnation, de sa Passion et de sa Résurrection) qui l'amène à "s'efforcer" de tirer le bien d'un mal pour pouvoir sauver le maximum d'entre nous.
    J'ignore quel était l'intention du pape en parlant comme il l'a fait. Peut-être a-t-il voulu dire le contraire car vous aviez, dans un message antérieur, souligné qu'il pense tout haut. C'est manifestement un exercice qu'il devrait éviter car cela dépasse ses aptitudes.

  • Merci Claude Charles de me lire aussi attentivement..
    J' avais déjà oublié avoir dit " Ce Pape pense tout haut".
    Sans doute parce que moi même, sur ce site,( et ailleurs, si vous saviez ......) je pense tout haut ????
    Mais, j, e sais, nous " aurons à rendre compte de toute parole vaine (matth. 12, 36 ).
    Voilà pourquoi je suis tant indulgente envers le Pape François. ;Car " selon la mesure dont je l'aurai jugé, je serai moi même jugée. " ( Luc 6-37 et Rm 14 -10 ).
    (j'aime bien aussi me lever de chaise pour chercher mes références dans la TOB... Vous pensez bien que je ne connais pas tous ces chiffres par coeur)..

  • Je dois reconnaître, Claude Charles qu' en pensant tout haut, je risque de mal me faire comprendre. D'où mes références à l' Evangile, à l'histoire de l' Eglise des dernières années , à des faits que tout le monde peut vérifier.
    Mais je devrais aussi, parallèlement, faire part de ma conviction profonde qu' à l'heure du premier jugement, juste après la mort, nous devrons tous dire oui à Jésus crucifié pour nos péchés et nous repentir.. Quelle que soit notre religion..
    En attendant, je prie pour que tous soient sauvés ( " Jésus,Marie, je vous aime, sauvez les âmes " ( soeur Consolata Betrone).

  • Penser tout haut est excellent comme préparation à un examen oral par exemple. Je l'ai expérimenté à l'occasion de mes lointaines études universitaires. Il n'est pas rare en effet de croire que l'on a compris une théorie et d'être incapable de la présenter intelligemment à l'examinateur. Or c'est sur cette restitution que l'on est jugé. Penser tout haut est donc une étape souvent utile sur le chemin de la connaissance.
    Dans l'hypothèse que vous émettiez à propos du pape, celui-ci utiliserait cette méthode non pas dans l'intimité pour s'exercer à exprimer la vérité, mais face à des journalistes. Le risque d'être confus est alors très élevé,
    Je m'aperçois avec joie qu'un dialogue respectueux est possible (allusion à un habitué de ce site qui boude actuellement).

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel