Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le gouvernement socialiste espagnol retire la subvention qui permettait de faire fonctionner l’Abbaye de la vallée de los Caidos !

IMPRIMER

Une bêtise sectaire à front de taureau dénoncée par Michel Janva sur le site web « Salon beige » : 

« L’allocation pour subvenir aux besoins des enfants et payer les enseignants a été gelée!

L’abbaye bénédictine comprend en effet un chœur d’une cinquantaine d’enfants qui étudient et vivent dans des internats. Le chœur, comme le reste de l’Abbaye, dépend du patrimoine national pour survivre, comme l’établit l’acte fondateur. L’allocation mensuelle du patrimoine national, qui dépend du gouvernement, s’élève à 30 000 euros, un montant qui soutient les enfants qui y étudient le baccalauréat et leurs enseignants. Cependant, le gouvernement a soudainement gelé cette subvention, probablement pour faire pression sur les moines dans leur différend sur l’exhumation des restes de Franco.

Depuis l’Abbaye, il est assuré que les moines commencent à avoir des problèmes économiques et un compte bancaire a été rendu public dans lequel les dons peuvent être faits jusqu’à ce que leur attribution leur soit rendue. »

La Manécanterie  de l'Abbaye

Voici peu encore, dans le cadre de la célébration de la Solennité de la Fête-Dieu 2017 par Mgr Jean-Pierre Delville  en l’église du Saint-Sacrement à Liège, les chants grégoriens de la messe traditionnelle du « Corpus Christi » étaient assurés par la Schola Antiqua de Madrid dirigés par Carlos Asensio : tous les membres de cette schola remarquable sont issus de la manécanterie du célèbre monastère bénédictin de la Vallée de Los Caïdos, situé sur la route de Madrid vers l’Escurial.

La Schola antiqua de Madrid à l'église du Saint-Sacrement à Liège pour la Fête-Dieu 2017

A Liège : l’église du Saint-Sacrement a célébré sa fête emblématique dans le cadre des manifestations de la Fête-Dieu 2017

Fête-Dieu 3206768878.jpg

  

Ref. Le gouvernement socialiste espagnol retire la subvention qui permettait de faire fonctionner l’Abbaye de la vallée de los Caidos

JPSC

Commentaires

  • Le gouvernement socialiste espagnol est encore obsédé par la guerre civile et ses suites les plus indirectes.
    N'a-t-il rien d'autre à faire pour l'Espagne d'aujourd'hui ? On parle d'élections anticipées...

  • A la RTBF, nous avons un Carlo De Pascale ( du latin: fête pascale), à l'origine des cours de citoyenneté, qui saisit toutes les occasions pour cracher son venin contre les références au christiannisme dans le calendrier scolaire. Vancances de Noël rebaptisées (Lol) vacances d'hiver, vacances pascales, vacances de printemps, etc
    L'étroitesse d'esprit et le manque de tolérance de cee monsieur fait tâche.

  • "A la RTBF", disiez-vous? RTBF avec R comme révolutionnaire,T comme totalitaire, B comme bolchévique et F comme franc-maçonnerie? Gageons qu'aujourd'hui et contrairement au commencement du ramadan, il n'y aura pas un mot concernant le début du carême. Evidemment christianophobe comme l'est cette chaîne, qu'attendre d'autre?

  • En 1816, l'idée de l'existence d'une créature malveillante, destructrice, tournée à faire le mal surgit dans la tête de Mary Shelly auteure de son premier roman de "science-fiction".
    Elle prit forme et devint ce monstre que créa Frankenstein et qu'il voulu détruire par la suite tant il agissait pour faire le mal..

    Il est représenté au Théâtre dans toute sa splendeur, sa ruse, sa voix douce qui séduit pour mieux obtenir ce à quoi il veut arriver : détruire par la haine.
    Au XXIe siècle, l'interprétation veut "nous mettre en garde contre le fossé grandissant entre notre capacité à innover et notre incapacité à comprendre" - Mary Grey compositeur et le metteur en scène Alex Ollé..

    Le Christ aussi veut nous protéger de cet être "tourmenté" qui rode dans le monde pour perdre les âmes. L'Eglise dans son discours nous aide à nous en détourner et à nous atteler avec acharnement à produire un bon fruit : sain - tourné vers le bien - agissant en union avec son Créateur tout en respectant ses plans : sur la vie, la nature .Tout en épanouissant nos dons et facultés innées : travailleur - courageux - solidaire - généreux - amoureux - fidèle - honnête, etc.
    Il est là depuis x temps cet être-là !
    C'est dans notre cerveau qu'il peut surgir ce monstre bien réel et il peut prendre forme, matière ... et détruire le Bien fait et à faire.
    Soyons prudents, la vie est courte, revenons à notre Baptême.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel