Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Qui succèdera à Mgr Vancottem à l'évêché de Namur ?

IMPRIMER

L'évêque de Namur va partir à la retraite; les diocésains verront-ils partir avec regret Mgr Vancottem dont l'épiscopat fut si effacé (d'aucuns évoquent une "absence réelle"...) ? Sur Cathobel : le merci adressé au prélat lors de la messe chrismale et le cadeau qui lui a été offert (malicieusement?) : un bon pour un voyage :

Le diocèse de Namur dit « merci » à Mgr Vancottem, son évêque

Ce n’est pas encore un au revoir mais déjà un merci. Mercredi, à l’issue de la messe chrismale, c’est un  »merci » tout particulier qui a été adressé, en présence des prêtres, diacres, religieux, consacrés mais aussi, d’une manière plus large, des diocésains, à Mgr Vancottem. L’évêque de Namur attend la désignation par le pape François de son successeur. A 75 ans, comme l’exige le droit canon, il a remis sa décision au pape qui l’a acceptée. Outre des remerciements pour son épiscopat, Mgr Vancottem s’est vu remettre un cadeau: un bon pour un voyage. Il devra cependant encore patienter avant de boucler ses valises…

Mgr Vancottem apprécie beaucoup la messe chrismale. Pour lui, il s’agit, avec les ordinations sacerdotales, d’un temps fort de l’année liturgique. Il apprécie le fait que des prêtres, diacres, religieux mais aussi des fidèles de tout le diocèse se retrouvent à la cathédrale. Cette année outre le renouvellement des promesses sacerdotales, la bénédiction de saintes huiles et la consécration du saint-chrême (lire par ailleurs), c’est un  »merci » qui a été adressé à Mgr Vancottem. Ce dernier, ému, dira:  »On aime arriver et on voudrait partir en catimini. Je prendrai congé de vous, une fois mon successeur désigné. Enfin, pas complètement. Je suis incardiné dans le diocèse et je vivrai dans un de ses petits coins. Que mon successeur se rassure, je ne serai pas pour lui une ‘belle-mère’. »

Mgr Warin, évêque auxiliaire du diocèse, introduisait ce moment en remerciant Mgr Vancottem pour son épiscopat mais aussi pour ses 50 années de prêtrise. L’abbé Nicolas Baijot interviendra au nom des ministres ordonnés du diocèse. Ordonné en juin dernier, il est actuellement aux études à Rome: il se forme en patrologie. L’abbé Baijot relèvera le souci de l’évêque d’être  »proche du peuple de Dieu, volonté que vous nous avez communiquée. » Il rappellera, à l’initiative de l’évêque, la création du vicariat de la diaconie en février 2016.  »Vous avez témoigné de votre attention pour le service des pauvres, des malades, des faibles… bref du Christ. Ce fut un rappel important pour nous, un rappel de ce souci pastoral que nous devons porter. »

Maria Teresa Silvestri se fera le relais des assistants paroissiaux mais aussi des personnes engagées. Membre du Chemin Néocatéchuménal, elle fait partie avec sa famille, des familles en mission. Ils ont quitté leur Italie natale pour un service d’évangélisation qui les a menés à Bouillon. Maria Teresa nommée assistante paroissiale est investie dans la communauté paroissiale.  » Le dessein providentiel de Dieu pour notre famille s’est réalisé aussi grâce à vous, car vous nous avez accueillis comme un père, nous montrant toujours votre pleine confiance en me nommant aussi assistante paroissiale. L’expérience de formation et de généreuse collaboration avec mes collègues ont été pour moi une belle opportunité de croissance personnelle. »

Dernier intervenant, Roger Kaiser comme membre du Conseil pastoral mais aussi au nom des laïcs engagés. Il rappellera que le Conseil pastoral n’est pas là pour imposer, dans des thématiques, des solutions mais pour.  »Inspirer l’évêque et c’est déjà beaucoup. Pour des laïcs dits ‘engagés’, c’est une véritable responsabilité et un réel privilège que de prendre part, comme c’est aussi le cas avec le Chantier paroissial et les nombreuses fondations d’unités pastorales, à la vie de l’Eglise, sacrement du Christ, notre Seigneur. » Et d’ajouter:  »Monseigneur, sous votre houlette, le Conseil pastoral diocésain a retrouvé des couleurs, peut-être même ses lettres de noblesse. Nous devons cette renaissance à l’implication motivée de ses membres judicieusement conjuguée à l’écoute bienveillante et aux chaleureux encouragements de notre évêque. »

Le chanoine Jean-Marie Huet, vicaire épiscopal, archiprêtre de la cathédrale, ponctuera son intervention:  »Merci pour votre gentillesse, votre attention, votre joie, votre bonne humeur. Merci du fond du cœur d’avoir mis du cœur dans votre mission. »

 »Comme elle est belle notre Eglise »

Après avoir reçu un bon pour un voyage – Mgr Vancottem a visité bien des continents – il remerciera les intervenants mais aussi l’assemblée diocésaine. S’extasiant au passage par un  »Comme elle est belle notre Eglise. » Il soulignera encore le fait que les évêques constituent une longue chaîne qui remonte jusqu’aux apôtres, jusqu’à Dieu.  »Je ne suis qu’un maillon de cette chaîne. » Il remerciera encore pour l’accueil reçu dans le diocèse:  »Quand je suis arrivé vous ne me connaissiez pas. Vous avez dû vous demander ‘qui c’était celui-là. Et en plus il venait du Brabant Wallon! Nous avons pu nous apprivoiser. » Mgr Vancottem relèvera également, clin d’œil à son diocèse, qu’il est l’évêque qui compte le plus d’abbayes. Et qui plus est des abbayes qui produisent de la bière… Mot de la fin:  »Ne perdons jamais notre humour. »

Christine Bolinne

Commentaires

  • Rendez-nous Mgr LEONARD !
    Où quelqu’un qui n’oublie pas que la Sainte Église n’est pas là pour flatter le monde mais le convertir à la vraie Foi !

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel