Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le culte de l'argent : un billet de Jean-Pierre Snyers

IMPRIMER

Un billet de Jean-Pierre Snyers :

Culte de l'argent?

A entendre nos politiciens, il n'y a qu'un seul "dieu": l'argent.  Comme si le bonheur de l'être humain se résumait aux billets qui se trouvent dans son portefeuille. Serait-ce tout ce qu'on a à  nous offrir? Personnellement, je crois que les biens les plus précieux ne s'achètent pas. L'amour, l'amitié, l'espérance ou la foi en Dieu n'exige pas le moindre centime et la joie de contempler la beauté de la nature non plus. Ces valeurs ne seraient-elles rien? Ne croyez surtout pas que celui qui modestement essaye d'écrire ces quelques lignes fait partie des nantis. Pour tout vous dire, je vis péniblement avec 1000 euros par mois et j'habite une modeste maison à la campagne. Mais quand je vois un ciel étoilé ou des chevreuils passer tout près de mon jardin,  cela m'apporte tellement plus que cette société de consommation tente de m'offrir. Alors oui, peut-être suis-je un un type du passé, un inadapté vis-à-vis de cette technologie qu'on veut nous fourguer à temps et à contretemps.  Dès lors, "doux  rêveur"? Pas le moins du monde! Je constate simplement que notre société tout entière axée sur le dieu euro va droit dans le mur. Et je constate aussi qu'à force d'avoir mis Dieu à la porte, l'être humain, loin de s'épanouir, s'enfonce vers le non-sens de son existence. Quand quelqu'un n'a plus aucune réponse à la question de savoir d'où il vient et vers où il va, comment pourrait-il véritablement être heureux? Comment ce qu'il appelle faussement "bonheur" ne pourrait-il être rien d'autre que des instants où il oublie qu'il est fondamentalement malheureux? Dieu seul, je le crois, est capable de répondre véritablement à nos attentes d'hommes fragiles, car Il est, selon le mot de saint Thomas d'Aquin, "la totalité vivante de ce vers quoi notre coeur s'élance". 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel