Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Réforme de la curie romaine : les auteurs du texte font preuve d’une ignorance théologique dramatique

IMPRIMER

Du site "Pro Liturgia" :

Le cardinal Gerhard Ludwig Müller, ancien préfet de la Congrégation pour la doctrine de la Foi, a vivement critiqué le projet de réforme de la curie romaine voulu par le pape François.

Dans une interview publiée dans le journal « Passauer Neue Presse », le cardinal Müller parle d’une réforme relevant d’une « ignorance théologique ». A travers les médias, on constate que « plus aucun concept touchant à l’origine, à la nature et à la mission de l’Eglise n’est reconnaissable. »

Au lieu de se référer au concept d’Eglise tel que rappelé par le dernier Concile, « la Curie demeure dans un état d’apesanteur puisqu’elle n’est plus clairement affectée au service du pape de l’Église universelle. » Le document concernant la réforme de la curie a été approuvé par le Conseil pontifical du pape et se trouve actuellement à la disposition des principaux organismes chargés d’en faire l’examen.

Le cardinal Müller estime également que le rôle particulier de la Congrégation pour la doctrine de la Foi finira par être minimisé puisque « le projet consiste à juxtaposer au hasard seize organismes qui devront être au service du pape, des évêques individuels et des conférences épiscopales. » Le cardinal Müller dit très clairement : « Ce schéma laisse deviner une future Constitution apostolique élaborée à partir d’un ensemble d’idées subjectives, de voeux pieux, d’appels moraux avec des citations tirés de textes du Conseil [dont le cardinal Marx est la cheville ouvrière - ndlr -] et de déclarations du pape actuel. »

L’ancien évêque de Ratisbonne critique également le fait que le projet de réforme de la curie « ne fasse pas clairement la distinction » entre les interventions du pape relevant de questions temporelles et celles relevant de questions spirituelles. Les questions temporelles « ne sont que secondaires et en aucun cas significativement liées à la papauté ». La « mission suprême du pape » est « d’enseigner en tant que membre et chef du collège épiscopal ». Or, dans le projet de réforme de la curie, l’enseignement concernant les questions de la foi n’apparaît plus que comme « une tâche du pape parmi beaucoup d’autres ».

Le cardinal Müller montre surtout que dans la description des tâches de la nouvelle autorité pour la doctrine de la foi, « les auteurs du texte font preuve d’une ignorance théologique dramatique ». Ainsi, des concepts de base de la théologie catholique tels que la Révélation, les Evangiles ou le Magistère sont utilisés tantôt de façon juste, tantôt de façon erronée ».

Il ne reste qu’à espérer que « cette partie du document puisse être reprise de A à Z par quelqu’un qui soit un théologien et un canoniste réputé ».

Commentaires

  • Effrayant d'avoir sur le siège de Pierre un pape qui ne cesse de détruire la foi à petit feu. Lentement mais sûrement, on s'en va à cause de lui vers une Eglise sans doctrine, sans credo autre que celui du climat, et des migrants. Heureusement que de plus en plus de voix autorisées (telle celle du cardinal Müller) commencent à s'exprimer clairement pour dénoncer ce temps d'apostasie qui, prédit dans l'Ecriture, est en grande partie causé par celui qui, à la place d'être le principal protecteur et propagateur de l'intégrité de la foi catholique, fait tout pour la diluer, et pour inciter les fidèles à la renier..

  • Si la vie devient impossible sur terre, quid du Dépôt de la Foi? On peut accélérer l'Apocalypse avec Gofredi et ses copains libertariens.(qui proposent entre autres de s'armer et vivre dans les bois avec le Marché Libre et la loi du plus fort (darwinienne) comme régulateur).. J'imagine des non-catholiques lire ces commentaires et d'ajouter: "quelle fidélité à leur chef spirituel" ou bien "regardez comme ils s'aiment!" ...

  • … oui, c'est gravissime ! Seul le Seigneur sait ce qui se passe et ce qui a été mis en place pour démolir notre Eglise de pierre (N-D de Paris et les autres bâtiments) et de chair : SS le Pape Benoit XVI et le grand nombre de fidèles dans le monde. (martyrs)
    Son enseignement: la doctrine via le catéchisme, les Sacrements, les Conciles, la vie des Saints, restent toujours d'actualité pour notre monde actuel et futur, mais pour combien de temps encore ?

    C'est parait-il un produit chimique qui a été déversé sur structure de la flèche de N-D de Paris, ensuite une étincelle a provoqué les dégâts que l'on sait.

    Pour les âmes, comme pour les pierres, c'est très dangereux d'utiliser des produits chimiques, alcool, médias libertines, certaines psychothérapies. Cela peut aussi brûler nos défenses spirituelles, morales, notre raison, surtout si nous avons à former des esprits et des cœurs. "Un esprit sain dans un corps sain".
    On peut analyser le phénomène et voir si la structure de l'Eglise ne peut se remettre en question et agir pour stopper l'incendie qui brûle et provoque des cicatrices graves et irréversibles parce qu'il n'y a pas assez de pompiers et s'il y en a, ils ne sont pas entendus. Que dire encore ? Au secours !

  • Benoit 16 cite François :
    " La possibilité de la conversion n'est pas illimitée ....Nous pouvons vraiment faire confiance à la miséricorde de Dieu mais sans en abuser " ( angelus du 24 mars 2019 . Cité par Hélène Bodenez , sur aleteia.org , art. repris parBelgicatho.
    Pendant que nous jugeons les personnes, nous ne nous convertissons pas . Il est impossible de faire les deux en même temps
    Surtout quand il s'y mêle du filtrage de moucheron.
    Surtout quand il y a urgence ( Pape François, ci dessus ).
    Et comme le rappelle le com de Raphaël R.: " Quid du Dépôt de la Foi ? ".

  • Et j'oubliais...ce Pape a quand même décidé de démissionner ...et de laisser la barque de Pierre ...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel