Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le cardinal Zen critique à nouveau la politique du Vatican à l'égard de la Chine

IMPRIMER

De Kath.net :

Cardinal Zen: "Le Saint-Siège a trahi les croyants"
 
 
 
 
 
 
 
L'archevêque émérite de Hong Kong critique à nouveau vivement la politique du Vatican à l'égard de la Chine et le silence du Saint-Siège sur les émeutes de Hong Kong

Le cardinal Joseph Zen, archevêque émérite de Hong Kong, a critiqué le Vatican dans une interview au journal The World pour ne pas avoir commenté les émeutes de Hong Kong. "Malheureusement, il existe des forces au Saint-Siège qui, avec toutes les ressources disponibles, plaident pour une telle Ostpolitik, une politique que le pape François aime également. L’accord (signé entre la Chine et le Vatican) était une erreur, il trahissait l’Eglise souterraine en Chine ", a déclaré le cardinal, rappelant un document datant de juin appelant les fidèles à se joindre à l’Eglise officielle. Mais c'est une Eglise renégate. "Le Saint-Siège a trahi ceux qui croient, qui ont besoin d'aide, et ne reçoivent rien en retour de Pékin."

Selon le cardinal Zen, le Vatican reste silencieux alors que le monde entier regarde Hong Kong. (...) Selon le cardinal, les communistes ont ruiné la Chine, son peuple et ses valeurs. Le pouvoir et l'argent régissent la Chine d'aujourd'hui. Ce n'était pas un progrès.

- Prof. Thomas Schirrmacher: "Le rouge dans l'habillement du cardinal Zen est vraiment pour le sang des martyrs"

- Plus de messages de KATH.NET sur Cardinal Zen


photo d'archives: le cardinal Zen à la présentation du Prix Stephen 2018 La photo ci - dessus: le cardinal Zen (c) Thomas Schirrmacher / kath.net

Commentaires

  • Soutenu autrefois par Benoît XVI et à présent trahi par François, le courageux cardinal Zen a bien de quoi être désemparé. En effet, le silence du Vatican face aux manifestations de citoyens qui à Hong Kong réclament la démocratie ou l'accord entre la Chine et ce même Vatican qui semble à genoux devant le pouvoir communiste a de quoi faire frémir. N'est-il pas ahurissant de constater que la Rome actuelle, abandonne les chrétiens persécutés par un pouvoir aussi athée que totalitaire au profit d'une pseudo-Eglise officielle inféodée à Mao? Evidemment, avec un pape pour qui la politique gauchiste passe avant la saine doctrine, qu'attendre d'autre? ,

  • Les marxo- léninistes , qu'ils soient Chinois ou d'ailleurs sont les ennemis auto-déclarés des religions. Depuis l'Ost-politik du cardinal Casaroli, nous savons que de négocier avec des régimes marxo-léninistes n'a aucun sens à cause de leur hostilité inébranlable contre les religions. C'est de plus une trahison vis à vis des martyrs locaux. Le cardinal-martyr Mindszenty en fut un triste exemple. Les moeurs dénuées de toute moralité , populaires au Vatican durant la Renaissance connaissent un triste regain de popularité. C'est scandaleux dans le sens évangélique du terme.

  • Merci, monsieur Snyers !
    Ce que vous exprimez est effectivement explicite, conforme à la réalité de l’actualité et devrait normalement, logiquement, susciter le questionnement parmi ceux qui cherchent réellement les paroles de vérité et de vie éternelle.
    On souhaiterait d’abord connaître le contenu de cet accord entre la Chine et le Vatican, accord qui reste secret et qui tourne en dérision tous les saints martyrs en Chine.
    A-t-on déjà vu cela dans toute l’histoire du christianisme ? C’est en tout cas contraire à la volonté du Seigneur Jésus-Christ qui nous a dit : «
    « Car il n'est rien de caché qui ne doive être découvert, rien de secret qui ne doive être mis au jour. » (Mc 4/22).
    « Car il n'est rien de caché qui ne doive être découvert, rien de secret qui ne doive être connu et mis au jour. » (Lc 8/17)
    « Il n'y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu.… » (Lc 12/2-3)
    Alors, pourquoi le Vicaire du Christ sur la terre nous cache-t-il cela comme les compromis faits en politique, ce dont bien évidement se plaint le cardinal Zen à juste titre ?
    C’est étonnant, stupéfiant, hallucinant, effrayant même car c’est un comportement qui fait penser à ce que nous a dit le prophète Daniel concernant la fin des temps antichrétiens :
    « Elle grandit jusqu'aux armées du ciel, précipita à terre des armées et des étoiles et les foula aux pieds. Elle s'exalta même contre le Prince de l'armée, abolit le sacrifice perpétuel et renversa le fondement de son sanctuaire et l'armée; sur le sacrifice elle posa l'iniquité et renversa à terre la vérité; elle agit et réussit. » (Dn 8/10-12)
    L’armée dont on parle ici est évidement celle des saints et des saintes servant le « Prince de l’armée », le Seigneur Jésus-Christ.
    Ceux qui ont bien suivi savent qu’on est en train de « se foutre » des saints et des saintes, de tourner leur témoignage en dérision et en illusion. Et les paroles du Seigneur Dieu tout puissant ne sont pas du tout applicables à des époques cycliques comme dans le New Age (évidement faux). En Daniel 8/10-12, la vision reçue directement du Ciel vise une époque unique et bien précise concernant des faits qui ne doivent se produire qu’une seule fois dans toute l’histoire du monde, à la fin de son temps antichrist.

    Quel devrait bien être l’esprit d’un vrai catholique sinon celui qui est exprimé par le Seigneur Jésus-Christ Lui-même dans la prière qu’il nous a apprise :
    « Note Père qui est aux cieux, que votre nom soit sanctifié, que votre règne vienne, que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel ».
    Trois paroles pour nous dire tout ce que nous devons faire ! C’est quand même pas la mer à boire ! Oui, mais précisément, il faut les décortiquer comme on le fait avec les crevettes et le homard. Evidemment ! Cette volonté implique aussi qu’on soit utile au salut des frères et sœurs !
    Et bien, Monsieur Snyers, vous avez manifestement fait cette volonté de Dieu en dénonçant ce que le pape devrait être le premier à dénoncer, mais qu’on attend toujours.
    En vous souhaitant de trouver rapidement ce qu’il peut bien résulter de ce comportement dont le site proliturgia nous entretient ce vendredi 04 octobre 2019 : « La situation devient tendue à Rome et même dans l’Eglise tout entière. » (suite intéressante sur le site)

  • Les papes de la Renaissance n'ont pas bonne presse à cause des mœurs dissolues de certains. Il semble cependant qu'ils ne se soient pas attaqués à la doctrine, se "contentant" de l'oublier dans leur vie. Qu'est-ce qui est le plus grave : violer la doctrine dans sa vie personnelle ou l'altérer pour le peuple dont on a la charge ?

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel