Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cafouillages autour du livre de Benoît XVI et du cardinal Sarah

IMPRIMER

De Hugues Lefèvre sur le site de Famille Chrétienne :

Comprendre la polémique sur le livre du cardinal Sarah et de Benoit XVI

14/01/2020

Des profondeurs de nos cœurs

Le livre Des profondeurs de nos cœurs, dont la publication est prévue le 15 janvier 2020 ©H.LEFEVRE

La sortie du livre Des profondeurs de nos cœurs (Fayard, 15 janvier) signé du cardinal Sarah et de Benoit XVI suscite une vive polémique. Par cet ouvrage, le pape émérite sort de son silence pour défendre vigoureusement le célibat des prêtres alors que cette question agite particulièrement l’Église depuis le Synode sur l’Amazonie, en octobre dernier. Mais le secrétaire particulier du pape émérite vient de demander que soit retiré « le nom de Benoît XVI comme co-auteur du livre, et de retirer aussi sa signature de l'introduction et des conclusions ». Retour sur une polémique à rebondissements.

A l’approche de la publication de l’exhortation post-synodale sur l'Amazonie, la sortie d’un livre co-signé par le pape Benoit XVI sur le sujet du sacerdoce et du célibat fait l’effet d’une bombe. Lors du synode, en octobre dernier, il avait été envisagé la possibilité d’ordonner des hommes mariés afin de répondre aux besoins spécifiques de la région. Le pape François s’est toujours montré très prudent sur cette question. Mais après trois semaines de travaux, les Pères du synode avaient notamment voté en faveur de l’ordination d’hommes mariés dans cette zone géographique.

Le livre de 180 pages qui doit paraître le 15 janvier se compose d’une introduction et d’une conclusion signées par le pape émérite et le cardinal Sarah, préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements. Le pape Benoit XVI signe par ailleurs un chapitre intitulé « Le sacerdoce catholique ».

Dans cet ouvrage, ils implorent le pape François de ne pas autoriser l’ordination d’hommes mariés dans l’Église latine, même de manière exceptionnelle. A tel point que ce plaidoyer pour le célibat est perçu par certains comme une attaque voilée contre le pape François. Le 12 janvier, dès l’annonce par le Figaro de la parution du livre, certains commentateurs, dubitatifs, se sont demandés si le pape émérite était bel et bien d’accord de la publication d’une telle réflexion sous cette forme.

La genèse du livre selon le cardinal Sarah

Sur son compte twitter, le cardinal Sarah a démenti ces accusations. Dès le lundi 13 janvier, il a expliqué que le livre ne s’opposait « rigoureusement pas au pape ». Et d’ajouter : « nous avons travaillé dans un esprit filial. Il est malsain de vouloir sans cesse opposer les hommes d’Église. » Le lendemain, alors que la polémique continue, il fait parvenir un communiqué pour expliquer la genèse de ce livre. On y apprend que ce projet remonte au 5 septembre 2019, après une visite au monastère Mater Ecclesiae où habite Benoît XVI. « J’ai écrit au Pape émérite pour lui demander s’il était possible qu’il compose un texte sur le sacerdoce catholique, avec une attention particulière concernant le célibat ». Le cardinal guinéen précise qu’il a fait alors part au pape émérite que ces réflexions « pourraient ne pas être opportunes à cause des polémiques qu’elles provoqueraient peut-être dans les journaux ». Selon le cardinal, Benoît XVI lui aurait répondu qu’il avait déjà commencé un travail sur le sujet qu’il pourrait reprendre et transmettre.  « J’ai donc immédiatement proposé au Pape émérite la parution d’un livre qui serait un immense bien pour l’Église, intégrant son propre texte et le mien ». Et de préciser dans le communiqué : « j’ai finalement envoyé, le 19 novembre, un manuscrit complet au Pape émérite comportant, comme nous l’avions décidé d’un comme accord, la couverture, une introduction et une conclusion communes, le texte de Benoit XVI et mon propre texte ». Le pape émérite aurait alors exprimé « sa grande satisfaction concernant les textes rédigés en commun ».

Deux versions contradictoires

Seulement, deux heures après la parution de ce communiqué, le cardinal Sarah publie un nouveau message sur son compte Twitter : « Considérant les polémiques qu’a provoqué la parution de l’ouvrage Des profondeurs de nos cœurs, il est décidé que l’auteur du livre sera pour les publications à venir : cardinal Sarah, avec la contribution de Benoît XVI. En revanche, le texte complet demeure absolument inchangé. »

Nouveau rebondissement quelques minutes plus tard avec la réaction du secrétaire particulier du pape émérite, Mgr Georg Gänswein, via le site Vatican News. Selon lui, si le pape savait que le cardinal était en train de préparer un livre, et que Benoit XVI « lui avait envoyé un bref texte sur le sacerdoce en l’autorisant à en faire l’usage qu’il voulait […], il n’avait approuvé aucun projet pour un livre à double signature, ni n’avait vu et autorisé la couverture. » Mgr Gänswein, explique par ailleurs avoir demandé au cardinal Robert Sarah de « contacter les éditeurs du livre en les priant de retirer le nom de Benoît XVI comme co-auteur du livre, et de retirer aussi sa signature de l'introduction et des conclusions.» Le secrétaire particulier précise qu’il « s'agit d'un malentendu, sans mettre en doute la bonne foi du cardinal Sarah ».

En fonction des éléments dont nous disposons à l’heure actuelle, il reste difficile de retracer la genèse exacte de ce livre puisqu’il existe aujourd’hui deux versions incompatibles. Une chose est certaine, ces oppositions apparentes entre le pape émérite, le cardinal Sarah et le pape François créent un climat peu propice à la réflexion de fond sur le sacerdoce.

Hugues Lefèvre

Lire également : http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2020/01/14/turbulences-6205219.html

Commentaires

  • Tout d'abord, merci à Belgicatho de nous permettre de prendre connaissance de cet article équilibré.

    Maintenant quelques considérations qui valent ce qu'elles valent ...

    - Mais que de haine !

    -Tout semble indiquer qu'il y a des personnes, catho ou non qui veulent la peau du pape émérite et du cardinal Sarah. Au fait que leur reproche-t-on ? D'avoir rappelé la doctrine traditionnelle de l'église catholique latine sur le sujet. Il est probable que peu de personnes ont déjà lu le livre et pourtant les condamnations pleuvent.

    - Le diable est en train de se marrer. il réussit à diviser les catholiques. Dans quelques jours, comme si de rien n'était, on va prier pour l'unité des chrétiens ... C'est du délire. Commençons par prier pour l'unité des catholiques.

    -des personnes plus au fait que moi de la situation dans l'Eglise écrivent de temps en temps qu'il règne une atmosphère pesante au Vatican. On se surveille, on a peur de donner son opinion si elle ne va pas dans le sens du pape. Ceci semble leur donner raison.

    -quel dommage qu'il n'y aie pas des espaces de liberté ou les catholiques puissent débattre de ces sujets. A quand un échange de vue public et serein entre des conférenciers catholiques qui présenteraient leurs idées respectives sur les sujets qui divisent ... Malheureusement, les courants plus traditionnels font le gros dos pour le moment, sans doute de crainte d'être pris pour cible.

  • Oui Philippe, il semble effectivement que le retrait de Benoît XVI comme co-auteur soit une soumission au diktat du pape dictateur qui ne supporte pas la contestation de son pouvoir tout puissant.
    A tout le moins c'est une volonté de Benoît XVI de ne pas affaiblir la fonction papale de François 1er.

  • Il faut lire effectivement sur le blog d'Yves Daoudal l'article "turbulences" mentionné supra, mais surtout il faut y lire le long commentaire signé" Père Christian 00h28" qui reprend quant au fond la question du célibat ecclésiastique. Étude magistrale.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel