Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Quand des évêques consacrent leur pays au Coeur immaculé de Marie

IMPRIMER

De Vatican News :

4 février

Le Burkina Faso consacré au Coeur Immaculé de Marie

Au cours du pèlerinage annuel au sanctuaire marial de Yagma, la Lourdes du Burkina Faso, les évêques, accédant à une demande des fidèles, ont décidé de consacrer le pays au Cœur Immaculé de Marie, Notre-Dame de Yagma.

Vatican News – Cité du Vatican

Dimanche 2 février, des milliers de fidèles, venus du Niger et des dix-sept diocèses du Burkina Faso, se sont réunis comme tous les ans pour participer au pèlerinage au sanctuaire marial de Yagma, à une quinzaine de kilomètres de la capitale, Ouagadougou. Le thème du rassemblement cette année était «la famille de l’Église de Dieu, avec Marie, proclame l’Évangile de la miséricorde et de la paix». C’est au terme de la célébration eucharistique que Mgr Laurent Dabiré, évêque de Dori, a annoncé la nouvelle de la consécration du pays au Cœur Immaculée de Marie.

«C’est un acte de confiance, de foi et d’espérance que Dieu, avec Marie qui intercède pour nous, nous donnera la victoire sur le mal, sur le péché, sur nos divisions et, avec cela, la force pour travailler à un monde plus fraternel, un monde plus juste, un monde dans lequel tous comptent et tous donnent leur contribution pour faire bouger les choses» ont déclaré les évêques.

Chaîne de prière

C’est pour cela que tous les diocèses se sont engagés dernièrement à promouvoir la culture de la paix dans le pays. À Ouagadougou, par exemple, une chaîne de prière, qui a débuté début décembre, durera toute l’année, comme l’a indiqué le cardinal Philippe Ouédraogo, l’archevêque de la capitale. Cette initiative a reçu le soutien du Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré, présent au pèlerinage. «Cette chaîne de prière organisée par toute l’Église – a-t-il déclaré – est un réconfort pour tous les Burkinabès. Et nous sommes très heureux de voir que la famille de l’Église du Burkina Faso se préoccupe substantiellement de la question de la paix et de la sécurité».

Dans son homélie, Mgr Dabiré, en priant pour le retour de la paix au sein de la nation, troublée par de fréquentes attaques terroristes, a invité tout le monde à ne pas commettre d’actes qui puissent mettre en péril le vivre-ensemble.

Le sanctuaire marial de Yagma, situé sur une colline sur laquelle a été construite une reproduction en latérite de la grotte de Lourdes, a été officiellement proclamé «centre de pèlerinage national» par la Conférence épiscopale du Burkina-Niger en 1988. Au cours des années, l’affluence des pèlerins n’a cessé d’augmenter et ce lieu est aujourd’hui l’un des principaux centres de pèlerinage du pays. Saint Jean-Paul II s’y est rendu le 29 janvier 1990 à l’occasion d'un voyage en Afrique qui l’avait conduit au Cap Vert, en Guinée-Bissau, au Mali, au Burkina-Faso et au Tchad.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel