Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Italie : le témoignage d'un médecin athée revenu à Dieu

IMPRIMER

De Manuela Petrini sur le site "In Terris" :

Covid-19, le témoignage extraordinaire d'un médecin: "J'étais athée mais maintenant je suis de retour à Dieu"

Un médecin de première ligne contre le coronavirus pour traiter les patients nous raconte son expérience de conversion. De l'athéisme à la foi.

21 mars 2020

Depuis le 21 février, le coronavirus a fait irruption dans les frontières de l'Italie, faisant plus de 4000 morts. Nous sommes informés quotidiennement du nombre de personnes décédées, de celles qui se sont rétablies et du nombre total de personnes infectées. Toute l'Italie a été émue par la triste image de la colonne de camions de l'armée italienne qui, mercredi dernier, a emporté les corps de Bergame car il n'y avait plus de place dans les cimetières. Une scène similaire s'est répétée ce matin, alors que 70 autres corps ont été amenés dans d'autres provinces pour y être incinérés.

Médecins et d'infirmières, héros silencieux

Trop souvent, ce qui se passe dans les services hospitaliers est occulté. Oui, chaque jour, l'engagement des médecins, des infirmières, des agents de santé, leur dévouement au travail et les énormes efforts qu'ils font sont loués, mais leurs émotions, leur peur ne sont pas prises en considération. Ces jours-ci, nous avons écouté à plusieurs reprises leurs appels désespérés adressés à tous les Italiens pour qu'ils restent chez eux, afin que leurs efforts ne soient pas vains.

Le témoignage d'un médecin

Dans ces heures, le témoignage émouvant d'un médecin circule dans les médias, engagé en première ligne contre le coronavirus, servant en Lombardie et rapporté par le site en ligne "La luce di Maria". "J'étais athée - dit-il -, maintenant je suis heureux d'être de retour à Dieu". «Jamais dans les cauchemars les plus sombres je n'ai imaginé pouvoir voir et vivre ce qui se passe ici dans notre hôpital depuis trois semaines. Le cauchemar déferle, la rivière grossit de plus en plus. Au début, certains sont venus, puis des dizaines puis des centaines (...) Nous sommes obligés de décider qui devrait vivre et qui devrait être renvoyé chez lui pour mourir, même si tous ces gens ont payé leurs impôts toute leur vie. "

Conversion

«Jusqu'à il y a deux semaines, mes collègues et moi étions athées. C'était normal parce que nous sommes médecins et nous avons appris que la science exclut la présence de Dieu. J'ai toujours ri de mes parents qui allaient à l'église. Il y a neuf jours, un prêtre de 75 ans est venu nous voir. C'était un homme gentil, il avait de graves problèmes respiratoires mais il avait une Bible avec lui et il nous a impressionnés quand il l'a lue aux mourants et les a tenus par la main. Nous étions tous des médecins fatigués, découragés, épuisés psychiquement et physiquement quand nous avons pris le temps de l'écouter. Maintenant, nous devons admettre que nous, en tant qu'humains, avons atteint nos limites, nous ne pouvons pas empêcher que de plus en plus de personnes meurent chaque jour. Nous sommes épuisés, nous avons deux collègues qui sont morts et d'autres qui ont été infectés. Nous avons réalisé que là où ce que l'homme peut faire finit, nous avons besoin de Dieu. Et nous avons commencé à lui demander de l'aide, quand nous avons quelques minutes libres, nous nous parlons et nous ne pouvons pas croire qu'athées déterminés nous sommes maintenant tous les jours à la recherche de notre paix, en train de demander au Seigneur de nous aider à résister afin que nous puissions prendre soin des malades ".

"Heureux d'être de retour à Dieu"

«Le prêtre de 75 ans est décédé hier. Celui qui jusqu'à aujourd'hui, malgré plus de 120 morts en 3 semaines ici et alors que nous étions tous épuisés, détruits, avait réussi, malgré ses conditions et nos difficultés, à nous apporter une PAIX que nous n'espérions plus retrouver. Le prêtre est allé vers le Seigneur, et si ça continue comme ça, nous le suivrons bientôt aussi. Je ne suis pas rentré chez moi depuis 6 jours, je ne sais pas quand j'ai mangé la dernière fois, et je me rends compte de mon inutilité sur cette Terre et je veux rendre mon dernier souffle en aidant les autres. Je suis heureux d'être revenu à Dieu alors que je suis entouré par la souffrance et la mort de mes semblables. "

Commentaires

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel