Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les paroissiens de La Cambre réagissent à une décision incompréhensible de l'évêque de Bruxelles

IMPRIMER
On connaît la décision surprenante qui va conduire les chanoines prémontrés de La Cambre à devoir quitter leur ministère. Face à une criante absence d'explications et dans l'espoir de concilier les visions de toutes les parties prenantes, des paroissiens se sont organisés pour composer la lettre ci-dessous, à l'attention de Mgr Kockerols. Ils lui demandent plus de clarté quant à cette incompréhensible décision qui ne tient aucun compte des besoins des fidèles, ainsi qu'un éclairage quant à ses projets pour la paroisse de La Cambre.

Ils proposent à tout le monde de prier le chapelet ce samedi 4 avril à cette intention.

CARITAS IN VERITATE!

On peut, si on le désire, cosigner cette lettre et la proposer à d'autres paroissiens intéressés qui n'en auraient pas connaissance. Pour signer la lettre, il suffit simplement d'envoyer ses prénom, nom, adresse et e-mail à: lettrelacambre@gmail.com

à Monseigneur Kockerols, Evêque auxiliaire de Bruxelles

Bruxelles, le 3 avril 2020

Monseigneur,

Ne pouvait-il y avoir meilleur moment que le temps de confinement, où il n'y a plus de célébrations liturgiques ni de rencontres rassemblant les paroissiens, pour que ceux-ci ne puissent apprendre que par un communiqué de Cathobel la décision prise à propos du départ de leurs pasteurs? S'il s'agissait d'une convention qui liait l'Évêché et le Monastère des Prémontrés, il ne s'agissait pas moins du sort d'une paroisse vivante autour du charisme des Pères, de leur liturgie et spiritualité.

Nous sommes nombreux à les avoir rejoints dans une louange commune, dans un partage commun : jeunes ménages avec des enfants, couples, veufs, célibataires, hommes et femmes à la recherche d'un pôle de vie spirituelle et de prière. Nous étions heureux de nous retrouver le dimanche, car les chanoines avaient réussi à créer une communauté où on se connaissait de plus en plus, c'est avec joie que nous nous engagions dans la pastorale : la catéchèse pour les enfants que nous rencontrions chaque semaine les entraînant dans un chemin de foi, la préparation au mariage menée conjointement par les pères et des couples engagés, la liturgie de la parole pour les enfants lors des célébrations eucharistiques où nos enfants participaient de plus en plus, chacun à leur manière dans les assemblées du dimanche où résonnaient l'orgue et le piaillement des petits. Les événements spirituels et les fêtes paroissiales montées grâce à l'enthousiasme de nombreux paroissiens étaient autant de façons de faire rayonner la Parole et de bâtir la communauté. Voir l'Abbaye revivre avec un rythme de prière, comme la source d'eau vive qui dans la Bible coule du côté du temple, voir des chanoines qui sont là pour vous écouter, vous accueillir dans les moments de joie, de détresse, vous accompagner, vous porter dans la prière c'est tellement nécessaire. Cette permanence de l'accueil et de l'écoute, de la prière : c'est si rare, tellement beau !

Pourquoi, mais pourquoi les voir partir, pour quelle raison? Ils nous ont partagé récemment qu'ils n'étaient que vicaires et nous apprenons aujourd'hui que notre paroisse dépend directement de notre évêque, mais avez-vous jamais rencontré le conseil paroissial? Lui avez-vous jamais expliqué ce que vous attendiez de l'Abbaye de la Cambre? Êtes-vous venu récemment vivre la ferveur et l'intensité de ce qui se vit à la Cambre? C'est comme si nous, paroissiens, n'existions pas... Et comme si la décision du départ des chanoines fut prise comme si elle ne nous concernait pas.

Monseigneur, je crois que vous n'avez pas réalisé le choc que vous provoquez. Nous le ressentons comme si vous ne teniez pour rien la vie pastorale qui a animé le lieu, comme si vous ne réalisiez pas ce puits de grâce d'une communauté qui prie.

Ainsi nous osons vous demander de vous rencontrer ici à l'Abbaye de la Cambre pour que nous voyions ensemble le projet pastoral que nous avons vécu et construit et voir avec vous comment poursuivre cet élan pastoral avec nos pasteurs.

Veuillez agréer, Monseigneur, l’expression de notre respectueuse considération.

Les Paroissiens de la Cambre

Commentaires

  • "Des" paroissiens de la Cambre et non "les" paroissiens!
    Généralisation hâtive typique de la droite extrême!

  • Socrate, vous êtes né en 470 av. J-C, vous étiez hostile à tout dogmatisme et votre méthode consistait à poser des questions.
    Moi, je suis né en 1694 et j'ai dénoncé les bêtises de l'Eglise quand elle en faisait, sinon je préférais taquiner mon ami Rousseau.

  • Commentaire à côté de la plaque ne répondant pas à la question fondamentale.

  • « Droite extrême »!?!?!?
    Ah bon, si vous le dites...
    Et que pensez-vous du fond du problème,?

  • De toute façon comme je disais au XVIIIè siècle : "La discorde est le plus grand mal du genre humain, et la tolérance en est le seul remède".

  • Les décisions arbitraires s'accumulent (et pas seulement dans nos diocèses...). L'Eglise serait-elle désormais conduite par des despotes... éclairés?

  • … en tout cas notre vie et notre mort sont en danger. On est plus seul que jamais. C'est très grave ! La banalisation est entrée dans notre Eglise.

  • C'est une scandaleuse provocation que d'officialiser la fermeture d'une abbaye qui commençait à ressusciter grâce au témoignage de ces moines et à l'adhésion des paroissiens !

    Profiter du "confinement" pour asséner une telle décision au bénéfice du projet illusoire des Unités Pastorales, C'est indélicat et - permettez-moi de le répéter ! profondément discourtois envers les fidèles dont le nombre ne cessait pas de croître depuis l'arrivée de ces moines Prémontrés..

    Quand Mgr. Kockerols voulut abandonner l'Eglise Sainte Catherine, il a suffi d'une femme et d'un Archevêque à l'écoute de ses doléances, pour faire échouer cette tentative de laïciser un quartier populeux de la Capitale de l'Europe.

    Mais maintenant, en raison du Coronavirus, Mgr. Kockerols a eu les mains libres pour clore l'histoire de cette Abbaye,, poumon religieux et artistique de Bruxelles - capitale de l'Europe.

    C'est une victoire marquante des tenants des Unités Pastorales qui vident nombre de communes et de quartiers de la présence réelle de Jésus en leur coeur.

    En ce temps de la Passion, il ne nous reste qu'à compatir à la souffrance des brebis devenues sans berger dévoués à les guider et les nourrir tant de la Parole que de la Présence Réelle de Jésus...

    Un succès de plus vers la déchristianisation accélérée de la Belgique et le triomphe de sa sécularisation. Pauvre Belgique !

    Merci, Mgr. Kockerols !

  • Déchristianisation par des chrétiens en responsabilité.
    Restons calme, prions, réagissons. Mgr Kockerols, nous ne vous reconnaissons plus.

  • Monseigneur Kockerols,
    Nous avons été complètement abasourdis à la lecture de votre communiqué nous signifiant le départ des chanoines de la Cambre.

    Nous ne comprenons absolument pas en quoi les défis pastoraux de l'Eglise de Bruxelles justifient une telle mise à mort. Etes-vous passé, au cours de ces sept années, voir ce qui se passait à la Cambre, et comment les Pères avaient créé un véritable lieu de spiritualité et de charité au cœur de Bruxelles?
    Soutenue par la prière constante du Père Hugues et par le dynamisme incomparable du Père Tanguy, la Communauté créée à la Cambre était une véritable famille pour grand nombre d'entre nous. Chacun y avait sa place et l'occasion de s'impliquer. Les Pères avaient réussi à nous unir autour du Christ, grâce à leur liturgie magnifique, l'organisation de nombreux événements, et au lien qu'ils créaient entre nous, lien permis par la connaissance individuelle qu'ils avaient de chacun. Combien de nos amis ont retrouvé la foi à la Cambre, ainsi que la joie et la fierté d'appartenir à l'Eglise! Combien de rencontres aussi, lors des nombreux événement organisés à la Cambre, de mises en commun, de soutien mutuel, de prières communes!

    C'est un véritable tremblement de terre et nous avons l'impression que c'est notre propre père (vous!) qui avez détruit volontairement notre maison. Nous sommes hébétés, perdus, comme des brebis sans pasteur et qui vont à nouveau s'éparpiller. Nous n'arrivons pas à croire que c'est notre propre pasteur, en qui nous avions toute confiance, qui a réalisé cela.

    Revenez sur cette décision absurde, Monseigneur, et laissez son caractère à la Cambre. J'ai cru comprendre que les Pères s'intégraient mal dans l'UP? Qu'à cela ne tienne, sortez la Cambre de l'UP, il n'y a même pas assez de chaises pour tous les fidèles le dimanche matin.
    On dit ici que les conditions que vous leur imposiez pour rester étaient complètement incompatibles avec leur vocation de moines prémontrés, vous devez bien le savoir. Mais c'est précisément cette spécificité qui leur a donné de porter tant de fruits à la Cambre, par leur présence et leur prière assidue.
    Laissez-nous des moines dans l'Abbaye, et laissez-leur leur spécificité. Même si ce n'est pas votre sensibilité, puisqu'ils ne font rien de contraire à ce que nous demande la Sainte Eglise et qu'ils portent des fruits magnifiques, faites-leur confiance, ils sont de Dieu et nous avons besoin d'eux.
    Ne laissez pas mourir Bruxelles. Laissez la vie s'épanouir, c'est vous-même qui l'aviez semée à la Cambre.

    Nous attendons tous des explications sur cette nouvelle incompréhensible, et espérons que vous répondrez favorablement à notre demande de revenir sur cette décision catastrophique.

  • Je vous en supplie, pensez à nous ,revenez sur votre décision
    Le père abbé de l'abbaye de Leffe était d'accord pour prolonger leur mandat de 5 ans, alors pourquoi cette décision, alors que nous sommes si nombreux à les apprécier. Ces 2 moines ont fait revivre l'abbaye et l'entretiennent à merveille.
    Nous sommes nombreux à y entrer pour nous recueillir alors que tant d'églises restent fermées la plus part du temps . Si c'est encore possible, laissez nous nos chers Premontres. Merci

  • Témoignages déchirants ....Nous prions pour tous.

  • Je vous en supplie, pensez à nous, à notre bien à tous qui aimons tant les offices de la Cambre, revenez sur votre décision.
    Le père abbé de Leffe semblait tout à fait d'accord de prolonger leur mandat, alors pourquoi cette décision? Pourquoi? alors que nous sommes si nombreux a les apprécier.

    Ces 2 moines ont fait revivre cette Abbaye qui en avait bien besoin et surtout, ils ont réussi à créer autour d'eux une belle communauté priante et soudée.
    Si c'est encore possible, laissez-nous nos chers Premontres, Dieu vous le rendra au centuple. Merci

  • Dois-je m'en étonner! Nous sommes appelés à vivre le même scénario dans la paroisse St Paul, à Woluwe St Pierre.
    Il y a quelques semaines nous a été annoncé le déplacement de notre cher et très apprécié "Référent", qui œuvre depuis, seulement, 7 ans et dont le fruit de son travail commençait à arriver à maturité.
    Comme un oiseau en plein vol ,il a été stoppé!
    Nous ne cueillerons jamais ce qui a été semé et commençait à pousser.
    A titre personnel, je vois là une certaine déliquescence de notre Eglise...Le désert continue à s'installer dans nos églises...et dans nos cœurs!
    Courage, Jésus en a vu d'autres! Respectueusement.

  • Tout à fait d'accord.... agissons !
    Avez vous aussi signé la pétition ?

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel