Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vivre sans smartphone ?

IMPRIMER

Une "opinion" de Joseph Junker sur le site de la Libre, en "contribution externe" :

Voici les 10 raisons qui m’ont convaincu de jeter mon smartphone

26-06-20

Une carte blanche de Joseph Junker, ingénieur et jeune père de famille.

Il y a dix-huit mois, j’ai arrêté le smartphone. Pour toujours.

Suis-je fou ? Arriéré ? Fermé à la modernité ? Paranoïaque des ondes ? Rien de tout cela. En fait, c’est même plutôt le contraire : Je suis jeune, ingénieur « connecté », et c’est une des décisions les plus rationnelles, les plus efficaces les plus argumentées et les plus avant-gardistes de ma vie. Vous doutez ? Laissez-moi vous présenter dix faits en raison desquels j’ai pris cette décision et vous devriez probablement faire de même :

Premier fait : L’américain moyen passe plus de 5 heures par jour sur son smartphone. Assez de temps pour apprendre les bases de l’italien, de l’allemand et du russe en moins d’un an.

Comme 82% des personnes qui lisent cette statistique, vous pensez sans-doute avoir un usage inférieur à cette moyenne nationale étatsunienne. En particulier si vous êtes un européen moyen, et pensez par conséquent valoir (au minimum) autant qu’un américain moyen. C’est tout à fait possible, mais il est bien plus probable que vous soyez dans le déni. Pour le savoir, je vous invite à installer une des nombreuses ‘apps’ de suivi de l’utilisation de votre smartphone, consulter le résultat, vous regarder bien en face et admettre la dure réalité : Votre temps d’écran n’est probablement pas significativement inférieur à celui de l’américain moyen (en tout cas, il ne l’était pas dans mon cas).

Troisième fait : D’après une étude anglaise, pour chaque demi-heure de conversation personnelle qu’un jeune garçon britannique passe avec son père, il aura passé 44 heures en face d’un écran… et vous, son père ou sa mère… à peu près autant.

Quatre : Depuis que j’ai arrêté le smartphone il y a 18 mois, j’ai lu plus de vingt livres. Une performance inégalée depuis (au moins) la sortie par Microsoft en 1997 d’Age of Empire II©.

Cinq : Un jeune belge a plus de chance d’avoir un smartphone dans sa poche ou une télé dans sa chambre qu’un père à la maison à la fin de son enfance.

Six : Il est fort possible que comme moi à l’époque, vous fassiez partie des 71% de personnes qui dorment avec leur smartphone posé sur leur table de nuit. Depuis que je fais partie des autres 29%, la qualité de mon sommeil s’est drastiquement améliorée, malgré l’arrivée depuis peu d’un bébé dans notre chambre à coucher.

Sept : Contrairement à vous qui lisez ceci sur un smartphone, en ce moment Apple et Google n’ont pas la moindre idée d’où je me trouve et de ce que je suis en train de faire…

Huit : … ni d’ailleurs les gouvernements américains, chinois et belges.

Neuf : A chaque fois que j’ai regardé mon smartphone au volant, j’ai l’espace d’un instant divisé par 23 mes chances de faire mentir pour l'éternité le cinquième fait de cette liste. (N’essayez pas de me faire croire que vous ne l’avez jamais fait. Je ne vous croirai pas).

Dix : Sur base des prix et durées de vie moyennes d’un téléphone intelligent, j’ai économisé près de 250€ depuis que j’ai décidé de vivre smartphoneless. Assez pour acheter quelque chose de réellement utile. Par exemple des fleurs pour mon épouse une fois par mois (comme vous le voyez, je suis vraiment déterminé à ce que le fait n°5 ne soit pas applicable à mes enfants).

Ayant énuméré tout cela, je me permets donc de vous donner le top 3 des meilleures applications de productivité en matière d’utilisation de smartphone :

1. La poubelle à pédale Ikea

2. Si ça ne marche pas un bon marteau de chez Gamma

3. Pour les smartphones récalcitrants : la presse hydraulique (chez tout bon fournisseur spécialisé)

Vous n’y arrivez pas ? Je vous propose une alternative : oserez-vous poster cet article en demandant à votre entourage ce qu’il pense de votre usage du smartphone ? Je vous mets au défi.

Vous hésitez ? C’est probablement que vous connaissez déjà la réponse.

La dernière chose que j’ai faite avec un smartphone? Appeler mon médecin

Au-delà de cette énumération je l’avoue un tantinet moralisante, si vous êtes arrivé jusqu’ici sans vous irriter de mes sarcasmes, permettez-moi de la compléter de la raison qui m’a personnellement fait arrêter définitivement le smartphone. Car il est une chose de savoir tout cela, il en est une toute autre de faire ce saut dans l’inconnu que de se débarrasser de la chose que vous tenez probablement en main en cet instant précis et qui a peut-être bien pris le contrôle de votre vie.

Vous pouvez avoir tout ce que vous avez toujours désiré dans la vie. Une femme merveilleuse. Une maison remplie de beaux enfants. Un super boulot de jeune cadre commercial qui a réussi. Des dizaines d’amis supers qui vous apprécient, vous admirent même, un santé de fer… et un super iPhone 10 qui ne vient que souligner votre réussite sociale. Vous avez tout ça. Puis un matin, à force de ne pas dormir comme il le faudrait, à force de ne plus avoir d’attentions pour les choses importantes, à force de lire des c*** et de recevoir des notifications, vous finissez par vous retrouver devant la porte de votre bureau, à se demander si vous avez encore la force d’arriver au bout de cette journée.

Comme tous ceux à qui c’est arrivé, comme vous aujourd’hui peut-être, je me croyais hors d’atteinte. Comme vous, je n’avais absolument aucun besoin réel du temps passé sur cet appareil « génial » censé m’ouvrir la porte du monde pour mieux m’en isoler. J’ai la faiblesse de me croire ni pire, ni meilleur que le belge moyen, et mon usage n’était ni pire ni meilleur que celui du belge moyen.

Je me rappelle fort bien ce jour-là la dernière chose que j’ai faite avec un smartphone : appeler mon médecin.

Ce fût le premier pas d’une nouvelle vie, que vous l’aurez compris, je ne le regrette pas un instant… et je suis sûr que vous non plus, le jour où vous franchirez ce pas vers la liberté.

Titre de la rédaction. Titre original: 10 faits qui m’ont fait arrêter le smartphone (et vous devriez en faire autant)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel