Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'évêque de Liège explique l'intérêt de la messe en latin

IMPRIMER

de RCF LIEGE

Best of "30 minutes" : La nouvelle curie diocésaine + la messe en latin

Présentée par Ralph Schmeder

TRENTE MINUTES AVEC NOTRE EVÊQUE

24 AOÛT 2020

Trente minutes avec notre Evêque

Pour les deux mois des vacances, dans "Trente minutes avec notre évêque", Ralph Schmeder vous propose les meilleurs extraits des émissions depuis septembre 2019. Ici, il nous présente la nouvelle curie diocésaine et explique l'intérêt de la messe en latin (13'30").

 
Il est intéressant (et amusant..) de suivre le débat suscité par ces propos sur le Forum catholique.

Commentaires

  • Contrairement à ce que dit l'évêque de Liège, la messe en latin n'est pas prise en otage par les intégristes. Elle a été interdite de fait par l'Eglise catholique après le concile. Puis Benoît XVI l'a relancée avec le motu proprio même si beaucoup d'évêques y sont encore réticents.
    Ceci dit, j'approuve l'évêque de Liège dans son intérêt pour la messe en latin.

  • Bien vu (M. ou Mme) Quarez.
    On a beau être évêque, on n'ose pas se libérer des obligations de la "propagande officielle" .

  • Dire que "beaucoup d'évêques y sont encore réticents" [au motu proprio] est un euphémisme : "beaucoup y sont farouchement opposés" serait plus exact, notamment en France et en Espagne (ex : l'évêque de Gérone Francesc, un autre François....)

  • Il ne faut pas oublier que sans Mgr Lefebvre et la Fraternité St Pie X la Messe traditionnelle aurait disparu.
    Merci Mgr Lefebvre d'avoir maintenu la Messe traditionnelle dans une période ou on interdisait illégalement cette Messe.
    Enfin Rome a reconnu en 2007 que la Messe de toujours n'a jamais été abrogée.

  • Il ne faut pas oublier non plus les cruelles persécutions subies par les prêtres et fidèles attachés à la Messe de toujours : les modernistes n'hésitèrent pas à les frapper de sanctions injustes et illégales. Des curés furent destitués pour leur fidélité à la liturgie traditionnelle. La Fraternité St pIe X subit aussi des sanctions injustes et illégales au mépris de tout droit.
    L'attachement à la messe traditionnelle n'est pas sentimental mais doctrinal
    Le premier à condamner la nouvelle messe fut le cardinal Ottaviani qui envoya un bref examen critique à Paul VI dans lequel il disait "que le nouvel ORDO MISSAE, si l'on considère les éléments nouveaux, susceptibles d'appréciations fort diverses, qui y paraissent sous-entendus ou impliqués s'éloigne de façon impressionnante, dans l'ensemble comme dans le détail, de la théologie catholique de la Sainte Messe".
    Ces paroles sont toujours d'actualité.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel