Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/10/2012

Wanfercée-Baulet, 15 octobre : messe et veillée en l'honneur de Notre-Dame des Affligés

wpe1.gifLe lundi 15 octobre, on fête Notre-Dame des affligés,

en sa chapelle à Wanfercée-Baulet.

à 10h, messe avec bénédiction des familles

à 20h, veillée aux flambeaux avec l'accordéoniste Pierre Caseau.

(Sur l'autoroute E42 Liège -Mons, c'est la sortie 14 Sambreville; se diriger vers l'église Saint Pierre de Wanfercée-Baulet puis descendre la rue de la chapelle.)


Notre-Dame consolatrice des Affligés à Wanfercée-Baulet

On trouve dans un feuillet de la paroisse et dans La Belgique à Marie de l’abbé Maho, Bruxelles, 1927, les indications suivantes concernant la chapelle de Notre-Dame des Affligés à Wanfercée-Baulet.

Cette Sainte Madone est d’une vénération séculaire, non seulement dans la paroisse et les environs mais aussi dans une grande partie des diocèses de Malines et de Namur.


On ne peut déterminer l’origine de la statue de Notre-Dame des Affligés ni le moment où elle est devenue l’objet d’un culte spécial. On pense que la statue remonte à la fin du XVIe ou au début du XVIIe.  Ce qui est certain c’est qu’elle existait déjà en 1750. Cette image en terre cuite, sans mérite artistique, n’a guère plus de 25 centimètres de hauteur. A cette époque, la statue était placée dans une simple niche et un document nous apprend que les fidèles venaient la vénérer et obtenaient des faveurs signalées.

En 1778, se produisit un fait qui contribua puissamment à faire connaître N-D des Affligés. Il y avait alors dans la paroisse une personne appelée Marie-Catherine Gilbert, paralysée des deux jambes depuis de nombreuses années. Elle se fit porter le matin à l’église paroissiale pour y recevoir la Sainte Communion, après quoi elle pria son père de la conduire près de la statue de N-D des Affligés, ce qui fut fait. Une demi-heure après, la paralytique avait recouvré l’usage de ses jambes et retournait chez elle sans appui ni aide. La tradition rapporte que l’on sonna immédiatement toutes les cloches de l’église en signe d’actions de grâces pour une si grande faveur. D’autres guérisons ont été obtenues : une paralysée de 7 ans, une aveugle de 6 ans, un hydrocéphale, des opérations graves, une méningite,…  Le curé de la paroisse R.M. Hoyois demanda et obtint de l’autorité ecclésiastique (Mgr Lobkowicz alors évêque de Namur), la permission de bâtir une chapelle sur un terrain donné par M. François Gilles, alors mayeur ; elle fut élevée avec les dons des fidèles. En 1883, Mgr Du Rousseau, évêque de Tournai, désigna le sanctuaire pour le pèlerinage diocésain annuel. Le 10 septembre 1950, Monseigneur Himmer, évêque de Tournai et Monseigneur Charue, évêque de Namur, procédèrent au couronnement de la statue. Les archives de la paroisse signalent bien des faveurs obtenues et la dévotion à N-D des Affligés reste très vivace. C’est ainsi qu’aujourd’hui encore en 2012, la chapelle reçoit de nombreuses visites furtives ou prolongées de personnes qui viennent chercher un réconfort face aux difficultés de la vie ou simplement retrouver le goût de vivre.

Prière de Saint Bernard

Dans les périls, dans les angoisses, dans le doute, pense à Marie, invoque Marie. Qu’elle ne s’éloigne pas de ton cœur, et, pour obtenir le secours de sa prière, ne néglige pas l’exemple de sa vie. Si tu la suis, tu ne dévies pas ; si tu la prie, tu ne désespères pas. Si elle te soutient, tu ne tombes pas. Si elle te protège, tu ne crains rien. Si elle te conduit, tu parviens au but.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.