Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Comme ma mère autrefois...

IMPRIMER
De Jean-Pierre Snyers :

Comme ma mère autrefois...

Mes yeux ne te contemplaient pas et mon esprit ne te saisissait pas, en ces neufs moi où tu me portas, endormi dans ta paix fragile.

Je vivais, mère, au fond de ton être, ne connaissant de toi que les battements de ton coeur ou de furtives impressions par lesquelles je te devinais un peu. Mais ta présence me restait imprécise, au point que j'en doutais parfois. 

Un jour, contre toute attente, quand vient mon heure de naître au temps, ton visage jusque là inconnu, doucement s'est penché sur moi.

Alors, mes yeux se sont éclairés, j'ai vu avec éclat que je ne m'étais pas trompé, que ta vie timidement perçue était vraiment réalité...

Vierge Marie, Mère du ciel, jamais je ne t'ai vue.Tu sais combien très pauvrement, malgré mes doutes et mes échecs, j'essaye de te deviner par ma prière indocile et les signes discrets que tu donnes.

Mais un jour viendra, je le sais, quand sonnera l'heure de l'éternité, où je verrai ton visage. Telle ma mère autrefois, sur mon corps encore chaud, tendrement tu te pencheras et d'un sourire tu l'enveloppera. Alors, tremblant de joie je te dirai: Mère, dans ma nuit je te pressentais, mais aujourd'hui mes yeux te voient et mon coeur te reconnaît bien.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel