Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La vie à naître plus que jamais menacée en Belgique : il faut prier !

IMPRIMER
L' IVG jusqu'au terme de la grossesse, en Belgique... ?

Une proposition de loi a été soumise au Parlement fédéral en 2019; elle vise à réaliser une réforme sans précédent de la législation sur l'avortement.

Au cours des derniers mois, nous avons été témoins, d'une mobilisation pour le respect de la vie comme  jamais vécue auparavant en Belgique !

La prière privée et publique ET l'action (pétition des soignants, prises de position publiques, mails à nos parlementaires, ...)  ont en effet permis un report du vote de cette réforme législative mortifère pour notre société .

Aujourd'hui, ... après quelques semaines de répit, la proposition de loi revient à l'agenda du Parlement dès février prochain.

Il a été beaucoup question jusqu'à présent de l'allongement  jusqu'à 18 semaines (4,5 mois), du délai pour l'avortement.

En réalité, la nouvelle proposition de loi vise à permettre l'avortement, non pas jusqu'à 18 semaines, mais... jusqu'au terme de la grossesse. Elle abolit toute sanction pénale en cas d'IVG, y compris lorsqu'elle est pratiquée au-delà de 18 semaines comme nous le lisons dans cette étude approfondie:

https://www.ieb-eib.org/fr/actualite/debut-de-vie/avortement/analyse-proposition-de-loi-ivg-vers-une-depenalisation-au-dela-de-18-semaines-4-5-mois-1721.html

Le deuxième volet de la réforme envisagée - dont il a été beaucoup moins question dans les médias - vise à empêcher l'expression de tous ceux qui pensent que l'avortement n'est pas une bonne idée.

La proposition de loi prévoit en effet ce qui suit :

1) L'obligation pour le médecin de rappeler les diverses possibilités d'accueil de l'enfant à naître, est supprimée (article 2 de la proposition de loi) ;
2) L'obligation pour le médecin qui refuse de pratiquer un avortement, de renvoyer sa patiente vers un autre médecin ou un centre d'avortement, est renforcée (article 3, 1er alinéa, de la proposition);
3)  La liberté des hôpitaux d'interdire la pratique de l'avortement dans leurs murs est supprimée (article 3, deuxième alinéa, de la proposition) ;  
4) Celui qui tente d'empêcher « de quelque manière que ce soit », une femme  d'accéder librement à un établissement de soins pratiquant des interruptions volontaires de grossesse, sera condamné à un emprisonnement de trois mois à un an et à une amende de cent euros à cinq cents euros (article 4 de la proposition). Ainsi donc, le conjoint ou le compagnon de la femme enceinte qui lui enverrait un sms ou un email, par exemple pour lui dire que si celle-ci va se faire avorter, cela fera chavirer leur couple, se fera condamner à minimum trois mois de prison...

En plus de toute action matérielle, continuons plus que jamais à nous rassembler dans et par la prière et particulièrement celle du chapelet. Demandons à Notre Dame d'intercéder tout particulièrement auprès du Père Eternel pour préserver notre pays d'une telle législation . Que Saint Michel Archange, patron de Bruxelles, capitale de l'Europe, nous défende dans ce combat; que Saint Joseph, patron de la Belgique, nous guide, comme il a guidé et protégé la Sainte Famille des affres du massacre des Saints Innocents.

Sensibilisons nos paroisses, et les groupes, communautés ou mouvements dont nous faisons partie, à faire monter vers Dieu notre supplication ardente pour la protection de la vie dans notre pays et à travers le monde entier.

Unissons-nous tous par une grande prière commune pour la protection de la vie, le weekend des 1er et 2 février prochains, premier samedi du mois et fête de la Chandeleur* en répondant, collectivement ou individuellement, dans nos lieux de vie respectifs, à l'appel du Pape Jean-Paul II :

« Une grande prière pour la vie, qui parcourt le monde entier, est une urgence. Que, par des initiatives extraordinaires et dans la prière habituelle, une supplication ardente s'élève vers Dieu, Créateur qui aime la vie, de toutes les communautés chrétiennes, de tous les groupes ou mouvements, de toutes les familles, du cœur de tous les croyants ! »

 
  ET

Venons nombreux au  Sanctuaire Notre Dame de Lourdes  
prier le chapelet pour la Foi, la Vie et la Paix ,
 le mardi 11 février 2020 en la Fête de Notre Dame de Lourdes
 à 13.00 précises.
 Rue Léopold Ier, 296 à 1090 Jette
Bus  : 49 et 88 (arrêt Loyauté) - Tram : 51 (arrêt Woeste) - Train :gare de Jette + bus 88 ou gare Bockstael + bus 49 et 88.

"Saint Michel Archange défendez-nous dans le combat, soyez notre
secours contre les embûches du démon, nous vous le demandons en
suppliant. Et vous, Prince de la Milice céleste, repoussez en enfer
Satan et les autres esprits mauvais qui rôdent dans le monde en vue de
perdre les âmes. Ainsi-soit-il."

"A l'abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, Sainte Mère de
Dieu. Ne méprise pas nos prières quand nous sommes dans l'épreuve,
mais de tous les dangers délivre-nous toujours,
Vierge glorieuse et bénie. Ainsi-soit-il."

*Quarante jours après la naissance du Christ-Sauveur, la fête de la Chandeleur se rattache au mystère de Noël. Par son symbolisme, la procession de la "Chandeleur", procession aux cierges, évoque la manifestation du Christ, Lumière du monde, accueilli  au temple par le vieillard Siméon comme l'envoyé de Dieu, 'lumière pour éclairer les nations'.

Commentaires

  • Avorter jusqu'à l'accouchement est déjà possible dans l'Etat de New-York. On ne sera pas étonné de savoir que celui-ci est gouverné par un membre du parti "démocrate", le parti de "l'idole" Obama, lui-même ardent défenseur de tout ce qui peut favoriser l'avortement. On ne voit d'ailleurs aucune raison de s'arrêter en si bon chemin. Pourquoi ne pas avoir l'autorisation de tuer son enfant à deux ans ou davantage si la carrière de l'un des parents est compromise par sa présence. On ne tardera sans doute pas d'y songer dans certains milieux. Il faudra attendre un peu que la société soit mure pour l'accepter, mais on mobilisera en ce sens les médias "main stream", les seuls reconnus sérieux. N'en doutez pas les nombreuses atteintes actuelles à la liberté d'expression dans nos pays d'Europe occidentale préparent la voie à un monde à la Orwell ou le bétail humain sera tellement heureux du sort qui lui aura été concocté par quelques uns et mis en application par une armée d'idiots utiles.
    Que cette vision apocalyptique ne nous empêche pas de prier ardemment pour qu'elle reste seulement un cauchemar.

  • Bien sûr il faut prier, d'autant plus que, conformément à une pratique maintenant bien rodée, les "avancées" d'aujourd'hui préparent les nouvelles "avancées" de demain. Il suffit pour s'en convaincre de regarder ce qui se passe dans certains Etats américains gouvernés par les Démocrates, le parti de l'ex-président Obama, l'idole des bobos, des gogos et autres gauchos. On peut s'attendre que dans un avenir plus très lointain, il sera possible d'éliminer SANS restriction aucune un enfant jusqu'à 9 mois de grossesse. Dans l'Etat de New York du Démocrate "catholique" Andrew Cuomo, c'est désormais possible si la santé de la mère est menacée. Comme la santé n'est pas définie, on voit immédiatement la faille qui risque d'être exploitée par les thuriféraires de l'avortement.
    On ne voit pas non plus au nom de quoi il ne serait pas possible d'éliminer l'enfant né après 6 mois, un an,... si sa présence constituait un obstacle à l'accomplissement par exemple d'une carrière brillante de l'un des parents. Il doit bien exister ci et là quelques cercles où l'on songe à un nouveau pas en avant dans la marche du "progrès". Evidemment il faudra y préparer la population, mais gageons que cela ne sera pas trop difficile. Toute la presse progressiste (il n'y en pas d'autres, sauf évidemment quelques feuilles populistes qui diffusent des "fake news") sera mise à contribution, on trouvera quelques people pour témoigner à quel point cette expérience a été enrichissante,... et le tour sera joué.
    Que Dieu nous préserve d'un tel cauchemar !

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel