Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Portland : des manifestants 'Antifa' brûlent des Bibles

IMPRIMER

De KathNet News :

Les émeutes à Portland / Photo: Twitter

Portland: Black Lives Matter / Les émeutiers antifa brûlent des bibles

5 août 2020

Les manifestations dans l'État américain de l'Oregon sont devenues violentes, des troupes fédérales ont été dépêchées et des symboles et croyances chrétiens ont également été visés.

Portland (kath.net/LifeSiteNews) Les participants ont brûlé plusieurs Bibles pendant les manifestations de gauche «Antifa» à Portland, Oregon. Les manifestations partiellement violentes ont été lancées il y a plus de deux mois par le mouvement Black Lives Matter. Des séquences vidéo montrent également des manifestants mettant le feu à des drapeaux américains en chantant "F --- Trump".

"Nous arrivons maintenant à la phase de destruction de livres", a tweeté Donald Trump Jr., le fils du président. «Je suis sûr qu'ANTIFA ne représente pas ce qu'ils prétendent représenter. Peut-être simplement supprimer «anti» dans le nom, alors c'est parfait. »« Antifa », abréviation de« antifascisme », prône des idéologies de gauche telles que l'anarchisme et le marxisme, où la violence est également utilisée comme un moyen pour parvenir à une fin. «Sommes-nous encore en train de prétendre qu'ANTIFA n'est pas seulement un groupe de vrais fascistes?» Trump jr. il a également demandé ce que l'incendie de la Bible avait à voir avec la protestation contre la brutalité policière.

Le président Trump a envoyé des troupes fédérales à Portland pour assurer la sécurité car il y a eu plusieurs émeutes violentes. La police locale n'est pas suffisamment équipée, car le taux de criminalité a également augmenté. Selon la chaîne de télévision locale KATU, les responsables ont dû être retirés d'une «unité de patrouille déjà réduite» pour aider à enquêter et à poursuivre le nombre élevé de meurtres. «La police est généralement appelée à multiplier les fusillades par rapport à l'année dernière. Les fusillades ont augmenté au cours des trois derniers mois de cette année par rapport à la même période l'année dernière », a déclaré le chef de la police Chuck Lovell. En outre, il a récemment été décidé de démanteler "l'équipe de Portland pour réduire la violence armée", ce qui rend le travail de la police encore plus difficile.

Le candidat démocrate à la présidentielle Joe Biden a signalé à FoxNews qu'il était prêt à réduire partiellement le budget de la police. Lorsqu'on lui a demandé s'il était d'accord "que nous pouvons détourner une partie des fonds [de la police]", Biden a répondu: "Oui, absolument."

Cibles chrétiennes

Après la mort de George Floyd en garde à vue le 25 mai, des manifestations du mouvement Black Lives Matter ont éclaté, auxquelles Antifa a participé. Les églises et symboles chrétiens, en particulier les statues, étaient souvent la cible des émeutiers. Shaun King, l'un des principaux militants du mouvement Black Lives Matter, a déclaré lundi que les statues, les peintures murales et les vitraux représentant Jésus comme blanc seront supprimés comme "une forme de suprématie blanche", "un outil d'oppression" et de "propagande raciste". devrait. King se décrit comme semi-noir, bien que les deux parents soient inscrits en blanc sur son certificat de naissance.

Le 31 mai, des émeutiers ont tenté d'incendier l'église épiscopale St. John's à Washington DC, juste en face de la Maison Blanche. Les pompiers locaux signalent un incendie dans le sous-sol qu'ils ont pu éteindre avant qu'il ne se propage. À New York, la cathédrale Saint-Patrick a été maculée de graffitis. En juin, 100 manifestants à Los Angeles ont renversé une statue du saint missionnaire Junípero Serra avec des cordes. À San Francisco, des militants ont démoli une autre statue de Saint Junípero Serra. Une vidéo de l'incident montre les personnes présentes applaudissant lorsque la statue est renversée; une personne frappe la statue qui tombe avec ses poings, une autre avec une planche à roulettes. Le prêtre franciscain espagnol du XVIIIe siècle est considéré comme «l'apôtre de la Californie» et a joué un rôle déterminant dans la construction de plusieurs villes.

L'organisation Black Lives Matter, officiellement la «BLM Global Network Foundation», qui a été fondée aux États-Unis en 2013, est également engagée pour la «justice reproductive» et «l'autonomie sur notre corps», ce qui signifie contraception et avortement: «Nous méritons et exigent donc une justice reproductive qui nous donne l'autonomie de notre corps et de notre identité tout en garantissant que nos enfants et nos familles sont soutenus, en sécurité et capables de s'épanouir. "

En conséquence, l'organisation vise à abolir la famille: «Nous détruisons les exigences d'une structure familiale nucléaire prescrite par l'Occident en se soutenant mutuellement en tant que familles élargies ('familles élargies') et 'villages' qui prennent collectivement soin les uns des autres, en particulier nos enfants, dans la mesure où les mères, les parents et les enfants se sentent à l'aise », écrit le groupe dans son énoncé de mission.

Black Lives Matter prône également l'idéologie du genre. «Nous faisons la promotion d'un réseau queer. Lorsque nous nous réunissons, nous le faisons avec l'intention de nous libérer de l'étroitesse de la pensée hétéronormative, ou plutôt de croire que tout le monde dans le monde est hétérosexuel (à moins qu'il ne montre le contraire). »

Commentaires

  • Imaginez s'ils avaient brulé des corans ...

    Que n'entendrait-on pas

  • C est le problème quand le politique ici TRUMP exploite le religieux à leur sauce...
    Cela risque de se reproduire avec Poutine

  • Pas très évident votre commentaire ! Que voulez-vous dire exactement ?

  • En l'absence de réponse d'Anne Thieffry, je vais partir de ce que je crois avoir compris de son message.
    Les manifestants de Portland brûleraient des Bibles parce que Donald Trump instrumentaliserait le christianisme dans l'espoir de se faire réélire, comme Vladimir poutine se servirait de l' Eglise orthodoxe pour imposer son autorité en Russie.
    Dans cette logique, il eut suffi que le président Trump s'abstienne de soutenir les mouvements pro-vie et maintienne les subventions fédérales à Planned Parenthood pour que les insurgés de Portland ne s'attaquent pas aux Bibles. C'est profondément naïf. Le christianisme est attaqué pour ce qu'il est et quoiqu'il fasse. Espérer qu'en étant "gentil", c'est-à-dire en mettant une sourdine à son message, on gagnera l'indulgence et même la sympathie des adversaires du Christ, c'est commettre à nouveau l'erreur des chrétiens post-conciliaires qui pratiquaient la politique de l'enfouissement. Le résultat fut catastrophique quoiqu'en disent les héritiers de ceux qui, à l'époque, défendaient cette position.
    Je sais que le style un peu "brut de décoffrage" du président Trump peut désarçonner certains. De plus tous les journaux subventionnés et les infos officielles lui sont sont hostiles, ce qui pousse évidemment au conformisme. C'est plutôt bon signe car cela signifie qu'il représente une menace pour l'establishment gaucho-mondialiste. Pour s'en convaincre, il suffit de consulter le programme de ses adversaires démocrates. Il n'y a pas une seule des absurdités et monstruosités contemporaines qui n'y figure en bonne place.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel