Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Informations sur le blog - Page 3

  • Juin : les chiffres de belgicatho

    IMPRIMER

    En juin 2011, 6270 visiteurs "uniques" se sont rendus sur belgicatho; en juin 2012 : 7511; en juin 2013 : 11928.

    En juin 2011, ils ont effectué 15485 visites; en juin 2012 : 21292; en juin 2013 : 34689.

    En juin 2011, ils ont consulté une moyenne de 1045 pages (min) à 1567 (max) par jour; en juin 2012 : entre 2202 et 5458; en juin 2013 : entre 3275 et 5153.

    En juin 2011, le nombre de visites quotidiennes s'élevait de 528 (min) à 728 (max) en moyenne; en juin 2012 : de 709 à 1046; en juin 2013 : de 1156 à 1577.

    (chiffres de Hautefort)

  • Belgicatho, si ma piano…

    IMPRIMER

    Quelques jours d’éloignement contraint, sans ordinateur ni internet, ne peuvent manquer de faire réfléchir à ce travail de réinformation auquel je me suis attelé sur ce blog. D’abord, en parcourant les grands médias, pour en prendre la mesure assez dérisoire. Quel poids pèse un blog comme celui-ci face à ces médias qui conditionnent quotidiennement l’opinion publique, lui dictant ses jugements et ses émois ? Lorsqu’un jeune écervelé de la droite la plus extrême provoque la mort d’un jeune d’extrême-gauche et que la presse sous-entend que c’est un effet pervers de la Marche pour Tous, comment faire et avec quels moyens pour démentir de telles informations et corriger tout l’impact négatif qui s’est d’ores et déjà produit dans le public ? Lorsqu’une star ecclésiastique des médias belges préside une cérémonie d’hommage laïque à un illustre professeur qui a choisi de se faire euthanasier, comment tâcher de faire comprendre à une opinion publique intoxiquée qu’il n’est pas logique de se prêter à ce genre de célébration dans une église sans apparaître aussitôt comme un esprit borné dépourvu de toute empathie ? La tâche qui consiste à rétablir la vérité, à réajuster le jugement, à faire leur place aux informations occultées… est d’une telle ampleur qu’on ne peut échapper au sentiment de sa propre impuissance ni à de lancinantes questions sur l’utilité d’un travail accaparant qui vous mobilise tout entier dans une activité virtuelle au risque de déserter l’univers concret où l’on est appelé à vivre en relation avec le prochain en chair et en os.

    Non seulement la tâche est au-dessus de nos forces et nous mobilise au préjudice d’autres priorités concrètes, mais elle peut aussi dériver dans des directions qui ne nous satisfont pas. On ne peut, comme y insiste si souvent le pape, se complaire à ressasser sans fin un discours qui fait référence à lui-même en s’arcboutant sur des certitudes acquises une fois pour toutes. Derrière tant de prises de position qui vont à l’encontre des nôtres se cachent des itinéraires de personnes que les circonstances – et les souffrances – de l’existence ont rendues imperméables à tous nos discours qui leur paraissent tout à fait décalés par rapport à ce qu’elles vivent. Pouvons-nous ne pas y être attentifs ? La question se pose en effet de savoir à qui nous désirons nous adresser et si  nous voulons simplement nous limiter à faire du renforcement auprès de ceux qui partagent nos propres convictions.

    Personnellement, je dois prendre acte de limites et de contraintes ressenties à plusieurs niveaux qui ne me permettent plus de poursuivre au même rythme l’activité menée sur ce blog. Je le maintiens donc ouvert pour continuer à y mettre en ligne des infos qui ne peuvent être tues, des appels et des invitations lancés par des amis et des groupements qui nous demandent de les répercuter, des « billets » - de notre cru ou rédigés par des amis - et qui sont susceptibles de faire avancer la réflexion. Tel est le travail que nous poursuivrons sur ce blog, en tandem avec le fidèle ami qui me prête son concours. Cela signifie également que les amis de belgicatho qui ne souhaitent pas voir dépérir ce petit blog sont invités à y participer plus activement, dans la mesure de leurs possibilités. Poursuivons, mais ensemble…

  • Nouvelles du blog

    IMPRIMER

    En mai 2012 : 8 440 visiteurs uniques ont effectué 23 337 visites sur belgicatho, consultant 65 221 notes;

    En mai 201312 490 visiteurs uniques ont effectué 35 465 visites sur belgicatho, consultant 102 900 notes.

  • Belgicatho en avril

    IMPRIMER

    En avril, belgicatho a enregistré 12010 visiteurs uniques qui ont effectué 31709 visites, consultant 86317 pages, soit une moyenne quotidienne de 2877 pages consultées et de 1056 visites effectuées.

    (En avril 2012, 70919 pages avaient été consultées et la moyenne des visites journalières s'élevait à 788.)

  • Un temps de repos et de réflexion

    IMPRIMER

    Nous venons de vivre des jours denses qui nous ont incontestablement marqués. Aux temps forts de l’année liturgique se sont joints des évènements exceptionnels qui nous ont largement surpris. Le départ de Benoît XVI que personne n’avait prévu nous a laissés assez décontenancés. Nous aimions ce pape victime de l’acharnement médiatique, sa délicatesse, sa timidité, sa grande sensibilité, son attachement à la tradition, et c’est à regret que nous l’avons vu se retirer. Ensuite, l’élection de François nous a réjouis ; sa simplicité, son sens de la communication directe, son amour du Poverello, nous ont incités à l’accueillir sans réticence ni préjugé. Tandis que se déroulaient ces évènements romains, la grande manifestation du 24 mars à Paris nous en a bouché un coin tant par son ampleur que par la détermination des Français à faire barrage à des lois mauvaises qui compromettent l’avenir de la famille et de la société toute entière.

    Mais rien n’est terminé. A Rome, le pape émérite va se retirer au Vatican et d’aucuns s’interrogent sur ce que sera cette coexistence entre un pape émérite et un pape en exercice, d’autant que  l’on peut déjà conclure à des orientations assez contrastées entre les deux pontifes. On attend de voir aussi comment va se concrétiser la volonté affichée du nouveau pape d’aller vers « les périphéries ». Quel impact cela aura-t-il exactement sur la conduite de l’Eglise et en particulier de l’administration romaine ? On ne manquera pas non plus d’être attentif à l’évolution d’une façon de célébrer et de communiquer qui en désarçonne plus d’un. Pourquoi le pape choisit-il de ne s’exprimer qu’en italien au risque de frustrer de nombreux pèlerins et autres fidèles habitués à voir le pape faire un effort pour s’adresser à eux dans leur langue ? L’abandon de certains attributs que l’on peut considérer comme obsolètes doit-il s’accompagner d’autres signes qui intriguent ou interrogent ? Faut-il renoncer à bénir de Rome en utilisant les formes habituelles, faut-il aller jusqu’à délaisser le port de l’étole, faut-il exclusivement privilégier une gestuelle décontractée et familière ? Tout cela est peut-être très formel mais, avouons-le, nous interroge tout de même. Au point que nous nous prenons à regretter que le pape émérite n’ait pas coulé dans des décrets et des institutions sa détermination à garantir à la liturgie les formes requises pour que les célébrations en expriment le mystère, dans la beauté et le recueillement.

    En France également, on ne manquera pas d’accorder toute son attention à la suite du formidable bras de fer qui oppose un président et un gouvernement de plus en plus impopulaires à la mobilisation d’une grande partie de la nation qui affiche clairement sa détermination à poursuivre et à ne rien abandonner.

    La fréquentation de ce blog reflète toute cette effervescence. Au lieu des 20-25000 visiteurs qui nous fréquentent habituellement chaque mois, ils ont été plus de 37500 à nous rendre visite durant le mois de mars, consultant plus de 110000 notes. Ça ne manque pas de piquant quand on se souvient que, précisément à la veille de ces évènements imprévisibles, nous annoncions notre intention de mettre ce blog au repos ! Ce que nous allons faire en tout cas durant ces deux semaines du temps pascal où, traditionnellement, l’Eglise « repose ses enfants ». Cela n’implique pas l’arrêt de notre activité mais sa mise en veilleuse temporaire en cette période de vacances.

  • Pause

    IMPRIMER

    Ce Vendredi Saint, temps de recueillement aussi sur ce blog qui interrompt son activité jusqu'à demain.

  • 36000 visiteurs sur belgicatho durant les 30 derniers jours

    IMPRIMER

    Tous les records de fréquentation ont été battus sur ce blog durant les trente derniers jours : près de 36000 visiteurs (35905 exactement) s'y sont pressés, consultant plus de 105000 pages (105630). Cela s'explique évidemment par l'importance des évènements qui se sont produits, en particulier le retrait de Benoît XVI et l'avènement de François. C'est en tout cas très encourageant et cela manifeste la confiance que de plus en plus de visiteurs veulent bien nous accorder. C'est un encouragement à poursuivre malgré toutes nos limites, mais peut-être, comme cela se dessine petit à petit, avec la participation plus active de nos amis. A la grâce de Dieu !

    Que Pâques soit belle pour vous, dans la lumière radieuse du Ressuscité !

     

    1.

    Belgium

    44,29 %

    2.

    France

    41,97 %

    3.

    Canada

    3,71 %

    4.

    Switzerland

    1,10 %

    5.

    Italy

    0,93 %

     

  • Belgicatho à l'unisson de l'Eglise

    IMPRIMER

    Depuis huit jours, notre blog est littéralement assailli (1) par des visiteurs de plus en plus nombreux. Il est clair que le conclave et son aboutissement expliquent cela, mais aussi le rassemblement de Koekelberg et son riche contenu. Nous sommes évidemment heureux de ce beau succès malgré toutes les insuffisances de notre travail. 

    Nos visiteurs l'ont deviné à travers ce que nous avons mis en ligne depuis 48 heures : nous nous réjouissons du choix des cardinaux et nous sommes unis, de tout coeur et en totale communion, au nouveau pape qui, par ses premiers gestes et ses premiers mots, nous indique clairement dans quelle direction il nous faut aller.

    __________________________

    (1) 10060 visites en huit jours, soit une moyenne de 1257 visites journalières.

  • Manifestations religieuses, culturelles et artistiques

    IMPRIMER

    Ce blog est ouvert à vos annonces; il vous suffit de nous les communiquer, nous les mettrons en ligne très volontiers du moment qu'il s'agit de manifestations de qualité en harmonie avec les contenus habituels figurant ici.

  • Pas de repos pour belgicatho

    IMPRIMER

    Nous avions annoncé, il y a peu, notre intention de mettre ce blog au repos. Mais, comme disait ma mère, nous aurons toute l'éternité pour nous reposer. La démission du pape et la tournure que prennent les évènements tant dans l'Eglise que dans la société et le monde ne nous autorisent pas à nous désinvestir, même temporairement, du combat que nous menons. Il n'y aura donc pas de repos pour belgicatho.

    YW

  • Belgicatho est au repos

    IMPRIMER

    Nos interventions sur ce blog seront plus occasionnelles durant les prochaines semaines. D'autres urgences nous requièrent et nous devons renoncer à poursuivre notre activité au même rythme. Cela coïncide avec la période du carême et cela tombe finalement assez bien. Un "jeûne informatique" ne peut pas faire de tort et peut contribuer à se recentrer sur l'essentiel. La vraie vie est étrangère à cet emballement quotidien où l'on voudrait croire qu'une présence, à tout moment et sur tous les créneaux de l'information virtuelle, est capitale. Cette illusion peut nous conduire à déserter l'univers quotidien concret où nous vivons notre relation avec des êtres de chair et de sang et où nous avons à intervenir de façon réelle et incarnée. Ce moment de répit sera aussi l'occasion de mesurer les résultats et de réfléchir sur la "productivité" de l'immense emballement des derniers jours, sur internet et sur tweeter, au sujet de la discussion sur le "mariage pour tous" à l'assemblée nationale française. Nous reprendrons une cadence régulière, sans être pour autant aussi soutenue que précédemment, dans quelques mois, mais nous sommes disposés à "relayer" les informations et les contributions qui nous seront communiquées par nos amis et sympathisants. Nous vous souhaitons d'ores et déjà un bon cheminement vers Pâques.

  • Vrai ? Bon ? Utile ? Nous tamisons...

    IMPRIMER

    Quelqu’un vient un jour trouver Socrate et lui dit :
    "Sais-tu ce que je viens d’apprendre sur ton ami?
     
    - Un instant, répondit Socrate. Avant que tu me racontes, j’aimerais te faire passer le test des 3 tamis.
    - Les 3 tamis?
     
    Le premier tamis est celui de la vérité.
    As-tu vérifié si ce que tu veux me dire est vrai?
    - Non. J’en ai simplement entendu parler...
    - Tu ne sais donc pas si c’est la vérité.
     
    Essayons de filtrer en utilisant un autre tamis, celui de la bonté.
    Ce que tu veux m’apprendre sur mon ami, est-ce quelque chose de bon ?
    - Ah non ! Au contraire.
    - Donc, continua Socrate, tu veux me raconter de mauvaises choses sur lui et tu n’es même pas certain si elles sont vraies.
     
    Tu peux peut-être encore passer le test, car il reste un tamis, celui de l’utilité.
    Est-il utile que tu m’apprennes ce que mon ami aurait fait ?
    - Non. Pas vraiment.
     
    Alors, conclut Socrate, si ce que tu as à me raconter n’est
    ni vrai, ni bien, ni utile, pourquoi vouloir me le dire ?"
     
    Paroles de sagesse de Socrate dont nous avons décidé de nous inspirer avant de mettre en ligne de nouvelles informations. Vrai ? Bon ? Utile ? Cela s'apparente à l'exercice recommandé dans l'Evangile consistant à tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de dire quelque chose.